Advertisement

Au Nigeria, l'archidiocèse catholique de Kaduna lance un appel à la prière pour un prêtre enlevé

L'archidiocèse catholique de Kaduna a lancé un appel à la prière, demandant la « libération urgente et en toute sécurité » du père Gabriel Ukeh qui a été enlevé dans le presbytère de la paroisse le dimanche 9 juin.

L'information que le chancelier de l'archidiocèse catholique nigérian, le père Emmanuel Faweh Kazah, a partagée avec ACI Afrique le lundi 10 juin indique que le curé de la paroisse St. Thomas Zaman Dabo de l'archidiocèse de Kaduna a été enlevé aux premières heures de la journée fatidique.

Il a précisé que le père Ukeh avait été enlevé au presbytère de la paroisse dans la zone de gouvernement local de Zangon Kataf, dans l'État de Kaduna.

Le père Kazakh a lancé un appel au gouvernement nigérian pour qu'il prenne des mesures contre les enlèvements de prêtres qui sévissent dans le pays.

« Tout en sollicitant de ferventes prières pour sa libération urgente et en toute sécurité, nous condamnons également cet acte d'enlèvements incessants contre rançon de citoyens innocents et sans défense de nos communautés et nous appelons le gouvernement à renforcer ses services de sécurité à l'approche de la célébration de Sallah », a déclaré le chancelier de l'archidiocèse nigérian.

Advertisement

Il a ajouté : « Alors que nous travaillons avec les agents de sécurité pour sa libération rapide, nous souhaitons appeler tout le monde à ne pas prendre les lois entre ses mains ».

Le père Kazakh a ajouté : « Nous utiliserons tous les moyens légitimes pour nous assurer que le père nous revienne sain et sauf. »

« Par les intercessions de la Bienheureuse Vierge Marie, la Mère des prêtres et des religieux, puisse Jésus le crucifié écouter nos prières et hâter la libération inconditionnelle de son prêtre et de toutes les autres personnes enlevées », a imploré le chancelier.

Le Nigeria est confronté à une flambée de violence orchestrée par des gangs dont les membres se livrent à des attaques aveugles, à des enlèvements contre rançon et, dans certains cas, à des meurtres.

L'insurrection de Boko Haram est un problème majeur dans le pays depuis 2009. Ce groupe aurait pour objectif de transformer le pays le plus peuplé d'Afrique en une nation islamique.

Plus en Afrique

Le dernier enlèvement du père Ukeh fait suite à une série d'autres enlèvements qui ont visé des membres du clergé dans le pays le plus peuplé d'Afrique.

Le père Oliver Buba, prêtre catholique du diocèse de Yola, a été enlevé le 21 mai dans le diocèse catholique, puis relâché.

Le 15 mai, l'archidiocèse catholique d'Onitsha a annoncé l'enlèvement du père Basil Gbuzuo. Il a ensuite été libéré.