Une salle polyvalente parrainée par les Salésiens en Tanzanie "pour répondre aux besoins de 1 700 étudiants"

Un ouvrier dans la salle polyvalente en construction au Centre de formation professionnelle Don Bosco situé dans l'archidiocèse de Dodoma en Tanzanie.
Credit: Salésiens de Don Bosco (SDB)

Une nouvelle salle polyvalente est en construction au Centre de formation professionnelle Don Bosco. Elle est située dans l'archidiocèse de Dodoma en Tanzanie.

Dans un rapport partagé avec ACI Afrique, la direction des Missions salésiennes, la branche de développement de l'Institut religieux des Salésiens de Don Bosco (SDB) basées aux États-Unis, annonce que la salle permettra de répondre aux besoins de près de 1 700 étudiants inscrits chaque année à l'institution.

Cependant, la direction des Missions salésiennes a annoncé que l'organisation avait mis à disposition des fonds pour achever le bâtiment. Grâce à ces fonds, le Centre de formation professionnelle Don Bosco pourra désormais construire un espace qui répondra aux besoins de la population étudiante.

"Malgré la disponibilité de salles de classe spacieuses, le centre ne dispose pas d'un espace pouvant accueillir tous les élèves pour une activité commune comme les examens, les cérémonies de remise de diplômes, les conférences matinales les jours de pluie ou même les programmes pour les jeunes", a rapporté Hannah Gregory, représentante des médias américains pour les missions salésiennes, le mercredi 20 mai 2020.

Actuellement, comme l'a si bien mentionné Mme Grégory dans son rapport, le centre utilise l'espace extérieur pour de tels événements. Mais, il est limité, surtout en période de conditions météorologiques extrêmes. La nouvelle salle polyvalente servira d'espace pour les besoins de formation et de loisirs, ainsi que pour les sports et autres activités récréatives en salle et les programmes d'animation.

"De plus, la nouvelle salle fournira au centre un espace permanent pour organiser des cérémonies, notamment des remises de diplômes, des assemblées, des discussions matin et soir avec les étudiants et des programmes d'animation pour les jeunes", a expliqué Mme Gregory.

Avant d’ajouter : "Cela permettra au centre d'économiser les coûts qui ont été consacrés à l'achat de tentes pour accueillir les événements. L'argent ainsi économisé sera utilisé pour financer des initiatives éducatives continues pour les étudiants".

Toutefois, les salésiens de la communauté de Don Bosco à Dodoma utiliseront également la salle pour générer des revenus. L'espace peut être loué pour des mariages, des réunions, des conventions et des conférences.

Le Centre est l'une des plus anciennes institutions de formation professionnelle du pays d'Afrique de l'Est et accueille actuellement près de 1 700 étudiants par an, dans le cadre de cours de longue et de courte durée.

 

"Nous sommes reconnaissants à nos donateurs qui ont aidé le Centre de formation professionnelle Don Bosco de Dodoma à construire un espace indispensable pour les étudiants et les activités scolaires", a remercié Mme Gregory.

Au cours de son intervention, elle a ainsi cité le directeur des missions salésiennes, le père Gus Baek, "Non seulement la nouvelle salle remplira une fonction éducative importante, mais elle permettra également de réunir les revenus nécessaires pour soutenir la programmation et la durabilité".

Le centre propose 12 cours principaux.

 Ils sont certifiés par la VETA (Vocational Education and Training Authority). Ils comprennent l'installation électrique, la plomberie et la tuyauterie, la maçonnerie et le briquetage, la mécanique automobile, le travail au tour, l'informatique/secrétariat, le carrelage et le terrazzo, la couture et la confection, la menuiserie, la soudure et la fabrication.

Plus loin, les missionnaires salésiens du Rwanda, pays d'Afrique Centrale, ont lancé des programmes alimentaires. L'objectif étant d'atténuer l'impact de la faim sur la population, alors que les restrictions liées à la COVID-19 ont laissé de nombreuses personnes confinées chez elles avec des moyens de subsistance limités.

Ils seront mis en œuvre par les Salésiens dans la vice-province des Grands Lacs africains (AGL) - Rwanda, Burundi et Ouganda. Ils sont financés par le bureau de la mission salésienne de Cracovie, en Pologne, qui a développé un projet à long terme pour le Rwanda.

"En ces jours, nous avons travaillé dur en faveur des plus nécessiteux", a rapporté le 19 mai 2020, le service d'information officiel des Missions salésiennes des Etats Unis. Il comprend des nouvelles des membres du réseau Don Bosco et d'autres organisations affiliées aux S`DB.

"Voyant que de nombreuses personnes étaient en sérieuses difficultés à cause du confinement, nous avons demandé à des personnes de bonne volonté d'intervenir. Grâce à cette aide, nous avons pu aider de nombreuses familles. Partager avec ceux qui n'ont rien est un acte de charité", a déclaré Mission Newswire en citant le frère Hubert Twagirayezu, l’économe de l'AGL.

De l'avis du Frère Hubert : "Quand nous partageons avec ceux qui n'ont pas, c'est un acte de charité ; quand nous aidons ceux qui n'ont pas de lien, c'est un bon geste qui nous aide à construire la communauté et à construire la société, car nous ne pouvons pas avancer seuls".

Jusqu'à présent, les salésiens ont fourni de la nourriture à Caritas dans la paroisse salésienne de Rango, à l'ouest du Rwanda, et dans la paroisse de Save, au sud du pays. Elles seront distribuées aux familles dans le besoin.

"Ce confinement a gravement affecté la population. Elle est maintenant confrontée à la faim. Elles sont nombreuses les personnes qui ne peuvent pas quitter leur maison pour aller chercher de la nourriture ou travailler", aurait déclaré le curé de la paroisse des Salésiens de Rango, le père Rémy Nsengiyumva.

 

Expliquant la situation critique des personnes dans le besoin dans sa paroisse, le père Rémy a ajouté : "Nous avons des gens qui travaillent comme coiffeurs et mécaniciens de moto qui n'ont plus de travail. Ils ont été contraints d'arrêter de travailler. La communauté salésienne est intervenue pour faire face à ce grave problème".

Au regard de ce qui précède, dans la paroisse de Save, l'aide alimentaire est donnée aux personnes âgées, aux malades, aux orphelins et aux réfugiés burundais accueillis par l'église, dont le père Fidele Mukwiye, le prêtre responsable, a fait part.

Depuis le 21 mars, le Rwanda a mis en place un confinement national. L'objectif étant de freiner la possible propagation du COVID-19, qui a jusqu'à présent infecté au moins 314 personnes dans ce pays d'Afrique de l'Est.

Dans un communiqué du 30 avril publié après une réunion du cabinet, le Premier ministre du pays, Edouard Ngirente, avait annoncé que le gouvernement permettrait à certaines personnes de reprendre le travail le lundi 4 mai. Cette mesure permettrait d'assouplir le confinement national.

Les missionnaires salésiens exercent leur ministère au Rwanda depuis plus de 50 ans. Ils offrent des programmes éducatifs et sociaux pour donner aux jeunes l'espoir d'un avenir meilleur.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]