Un prélat ghanéen appelle à la prudence alors que COVID-19 est confirmé dans une école de filles d'Accra

L'archevêque catholique du diocèse d'Accra au Ghana a appelé à la prudence après la confirmation de cas de COVID-19 parmi les étudiants et le personnel d'une école secondaire non confessionnelle de jour et d'internat pour filles dans la capitale du pays, Accra.

Le lundi 6 juillet, les services de l'éducation et de la santé du Ghana ont confirmé l'information selon laquelle six élèves du lycée de filles d'Accra, une enseignante de la même institution et son conjoint avaient été testés positifs au COVID-19.

Cette confirmation a déclenché l'agitation des parents qui se sont pressés à l'école pour demander la libération de leurs enfants.

Dans un message vidéo publié sur Facebook le mercredi 8 juillet, Mgr John Bonaventure Kwofie d'Accra encourage à la prudence en disant : "Mes chers étudiants, mon cher personnel enseignant et non enseignant qui accompagne nos élèves dans les écoles, je viens vous demander d'être encore plus prudents, d'être plus diligents dans l'observation des protocoles qui ont été mis en place pour nous aider tous à rester en sécurité. ”

"Nous avons également appris que dans certaines de nos écoles, des élèves ont été infectés par ce COVID-19. C'est effrayant, voire alarmant", déclare Mgr Kwofie.

Il exprime sa conscience des inquiétudes des parents et souligne la nécessité de respecter les mesures de sécurité mises en place pour prévenir la propagation du coronavirus.

"Je partage l'inquiétude des parents à votre égard. Je partage la préoccupation de la Conférence des évêques catholiques pour vous et nous vous demandons de faire de votre mieux pour rester en sécurité sur le campus. Nous ne voulons pas que vous soyez infectés par ce COVID-19", déclare le prélat ghanéen qui est membre de la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains).  

Les écoles de ce pays d'Afrique de l'Ouest ont été fermées en mars dans le cadre des mesures visant à minimiser la propagation de COVID-19. 

Dans son dixième discours à la nation sur les mesures relatives à COVID-19, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a ordonné que les élèves de dernière année des lycées et les élèves de la "Gold Track" retournent à l'école pour terminer leurs travaux.

Le pays a enregistré au moins 21 968 cas de ce nouveau coronavirus, dont 129 décès et 17 156 guérisons. 

Faisant référence à la réouverture des écoles à un moment où les cas dans le pays s'aggravent, Mgr Kwofie déclare : "Beaucoup s'inquiètent que vous soyez retourné à l'école ; en même temps, on s'inquiète que votre avenir soit important et que vous deviez retourner à l'école et préparer vos examens. Faites votre préparation en toute sécurité en observant les protocoles qui ont été mis en place". 

"Lorsque vous êtes à l'école, faites attention à mettre votre masque nasal chaque fois que vous en avez besoin. Dans vos interactions avec vos amis, la distanciation sociale est importante. Veille à respecter le protocole de distanciation sociale dans tes relations avec tes frères et sœurs, tes amis à l'école, et même ton meilleur ami", conseille le prélat dans le message vidéo du 8 juillet.

Il ajoute, en référence aux mesures préventives, "Faites attention à vos relations avec les personnes venant de l'extérieur et, bien sûr, on vous demande aussi de vous laver les mains à l'eau courante et au savon. Il ne vous en coûte rien de vous laver les mains à l'eau et au savon. Il ne vous en coûte rien d'observer une distanciation sociale pendant que vous êtes à l'école". 

"Ces protocoles sanitaires dont nous parlons sans cesse doivent vous accompagner à l'école. Pendant que vous êtes à l'école, veillez à respecter ces protocoles", a-t-il réitéré.

S'adressant au personnel enseignant et non enseignant, Mgr Kwofie leur a demandé d'"accompagner les plus jeunes" à l'école en leur donnant des "signes de sagesse".

"Laissez-les (les étudiants) se rendre compte quand ils font quelque chose de mal afin que vous tous sur le campus restiez en sécurité", a-t-il dit.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]