Un cardinal sud-africain exhorte les coordinateurs de Caritas à s'attaquer aux difficultés des pauvres

Le cardinal Wilfrid Fox Napier, archevêque de Durban et président de Caritas Afrique du Sud.
Credit: Domaine public.

Un cardinal sud-africain a exhorté les coordinateurs de la branche développement et humanitaire des évêques catholiques du pays, Caritas Afrique du Sud, à faire preuve d'audace dans la lutte contre la situation critique des pauvres dans ce pays de 22 diocèses et à "gagner pour eux l'estime et le respect de soi".  

Dans un rapport publié mardi 21 juillet par le Bureau de la communication et des médias de la Conférence des évêques catholiques d'Afrique australe (SACBC), l'archevêque de Durban, le cardinal Wilfrid Fox Napier, exhorte les coordinateurs de Caritas Afrique du Sud "à être comme les disciples du Christ se taisant pas sur les malheurs mais en s'attaquant fermement aux difficultés des pauvres et en gagnant pour eux l'estime et le respect de soi".

Dans ce rapport, le cardinal Napier affirme que c'est à Caritas qu'il incombe de s'occuper du sort des moins fortunés de la société "pendant la pandémie du COVID-19" et rappelle le message du Saint-Père encourageant des actions concrètes en faveur des pauvres.

"Adhérer à l'appel du Pape François en offrant rapidement des signes concrets de soutien de l'Eglise en engageant (vos) ressources matérielles et vos réponses personnelles pour soulager les souffrances des pauvres et apporter la guérison aux cœurs brisés", a déclaré le cardinal sud-africain, qui est également président de Caritas Afrique du Sud, aux coordinateurs de Caritas lors d’une session virtuelle de la 3e Assemblée de Caritas Afrique du Sud. 

Parlant de la nouvelle pandémie de coronavirus qui a infecté 373 628 personnes et causé la mort de 5 173 autres dans le pays, le cardinal de 79 ans a déclaré : "Il est nécessaire de sensibiliser les gens sur l'augmentation des infections de la maladie du COVID-19.

"Ubuntu a davantage besoin de s'attaquer aux problèmes de COVID-19. Bien qu'unis par la peur de la maladie, il est nécessaire de s'unir dans la solidarité pour relever les défis du COVID-19", at-il ajouté, appelant les prêtres et les responsables de la paroisse à être bien préparés pour relever les défis posés par la pandémie lorsque les lieux de culte rouvriront dans le pays. 

Le cardinal a également déclaré : "Après la COVID-19, le monde sera différent et personne ne sera plus le même qu'aujourd'hui". 

Il a ensuite exhorté les coordinateurs de Caritas Afrique du Sud "à faire rapidement leur travail et à projeter les plans de l'avenir pour relever les défis de l'après COVID-19". 

Lors de la session de webinaire du 21 juillet, le Secrétaire général de Caritas Internationalis, Aloysius John, a fait écho au message du Cardinal Napier concernant la pandémie mondiale en disant : "Il y a une nouvelle mission à accomplir pendant l'après COVID-19.

Les responsables de Caritas Afrique du Sud doivent définir un nouveau départ pendant la période post-COVID-19, notamment en se demandant "comment ils vont développer Caritas dans les paroisses et promouvoir la dignité des personnes humaines", a déclaré M. John. 

Pour sa part, le coordinateur de Caritas à la réunion interrégionale des évêques d'Afrique australe (Caritas IMBISA), Namile Dlamini, a déclaré : "Il faut trouver notre voie pendant ces moments dévastateurs et voir un changement significatif".

"La période de COVID-19 est le moment de sauver, reconstruire et restaurer", a encore déclaré M. Dlamini, ajoutant que travailler ensemble avec engagement devrait permettre de réaliser "la victoire et l'accomplissement. ”


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]