En mémoire de l'"Apôtre de l'île Maurice" Bienheureux Laval, le cardinal Piat appelle à la proximité aux pauvres

Bienheureux Jacques-Désiré Laval.
Credit: Diocèse de Port-Louis

À l'occasion du 179e anniversaire de l'arrivée du célèbre prêtre spiritain français, le bienheureux Jacques-Désiré Laval, à l'île Maurice et du 156e anniversaire de sa mort, le chef de l'Église catholique de ce pays insulaire de l'océan Indien a encouragé l'attention portée au sort des pauvres dans la société.

Dans son homélie du mardi 8 septembre, la veille de la fête du bienheureux Laval célébrée le 9 septembre, l'évêque du diocèse de Port Louis, le cardinal Maurice Piat, a appelé le peuple de Dieu à Maurice à prendre à cœur la cause des pauvres, en s'efforçant de corriger l'injustice en vue de régénérer la société à l'instar du bienheureux Laval.

"Inspiré par la Parole de Dieu, il a quitté sa patrie, sa profession médicale, sa sécurité et il est venu à l'île Maurice. Il est descendu pour ainsi dire, il est venu vivre parmi nous", a déclaré le cardinal Piat en référence au bienheureux Laval qui a été décrit comme "l'apôtre de l'île Maurice".

Le cardinal a ajouté, en référence au bienheureux Laval, "Il est arrivé à l'île Maurice, et il a été confronté à une grave crise sociale. Les esclaves venaient d'être libérés mais ils n'avaient pas accès à l'école, au logement ou à un emploi fixe. Les autorités ne les ont pas aidés à commencer leur nouvelle vie d'hommes libres".

Au milieu de la crise, Laval "s'est rapproché des esclaves, les a soutenus et leur a donné une place à l'église malgré les critiques violentes. Il leur a fait confiance", a déclaré le cardinal Piat, également membre de la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains), le 8 septembre.

"Lorsque nous écoutons les pauvres et que nous leur faisons confiance, nous ne les considérons plus comme un problème mais comme une force", a déclaré le Cardinal de 79 ans, ajoutant, en référence aux pauvres, "Ils nous font prendre conscience de notre véritable dignité. Ils deviennent nos frères et nos sœurs et cela donne un nouveau souffle à la société".

Comme le Bienheureux Laval, le Cardinal Piat a déclaré que "l'Eglise doit être proche de ceux qui sont sans abri, de ceux dont les enfants sont dans l'enfer de la drogue, et de ceux qui ont perdu leur emploi et qui se trouvent dans une situation financière difficile, en particulier les pêcheurs de la côte sud-est".

Quand on prend à cœur la cause des pauvres, quand on corrige les injustices, quand on leur donne la place qui leur revient, alors la société se régénère, a dit le cardinal mauricien dans son homélie du 8 septembre au milieu du pèlerinage de deux jours du bienheureux Laval pour conclure le 9 septembre.

Il a ajouté : "Les pauvres, en se levant, transforment notre société et nous montrent la voie d'une société plus unie, plus fraternelle et plus heureuse. Les pauvres ne font pas partie du problème, ils font partie de la solution".

Né en France en septembre 1803, le bienheureux Laval abandonne sa carrière de médecin et consacre sa vie au service des malades et des pauvres de l'île Maurice en tant que missionnaire de 1841 jusqu'à sa mort le 9 septembre 1864.

Pour son travail dans la nation insulaire de l'Océan Indien, il s'est mérité le titre d'"Apôtre de l'île Maurice".

Il a été béatifié le 29 avril 1979, devenant ainsi le premier Français à être béatifié par le Pape Jean-Paul II et le premier membre des Spiritains à être proclamé bienheureux.

Dans son homélie du 8 septembre, le cardinal Piat a également souligné la "souffrance" du peuple mauricien dans un contexte de logements inadéquats pour les personnes démunies, de retour du trafic de drogue et de la crise du COVID-19 qui a entraîné des pertes d'emplois, notamment dans le secteur du tourisme du pays.

Il a également évoqué la tragédie écologique provoquée par la catastrophe du MV Wakashio et le naufrage du remorqueur Sir Gaëtan Duval, qui était en mission de nettoyage, entraînant la mort de trois marins et la disparition d'un autre.

"C'est cette souffrance qui est à l'origine des critiques, de la colère, de la grande déception qui s'est manifestée", a-t-il déclaré en faisant référence aux manifestations de masse du 29 août dans la capitale du pays, Port Louis.

Face aux différents défis qui se posent au pays, le cardinal Piat a appelé à la collaboration entre les organisations de la société civile du pays et le gouvernement en disant : "Nous devons nous rencontrer et nous écouter les uns les autres afin de travailler ensemble".

"Nous devons être unis parce que nous avons une origine commune, une dignité commune, une maison commune et un destin commun", a-t-il ajouté, avant de poursuivre : "Nous sommes dans le même bateau et si nous ne voulons pas couler, nous devons nous écouter les uns les autres, nous faire confiance et nous aider les uns les autres".

Pour sortir de la crise, l'évêque de Port Louis a déclaré : "Nous devons écouter ensemble le cri des pauvres, le cri de la terre. C'est ce que le père Laval a fait et c'est ce que le Pape François nous demande aujourd'hui".

Nous serons heureux si, comme le père Laval, nous restons "pauvres de cœur". Faites confiance au père Laval, faites confiance à Jésus", a conclu le cardinal Piat.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]