Advertisement

Journée Missionnaire Mondiale : Les chefs d'église en Ouganda vont engager les médias pour marquer l'événement

En prélude à la célébration de la Journée Missionnaire Mondiale de cette année prévue pour le 18 octobre, un responsable de la Conférence épiscopale d'Ouganda (UEC) a expliqué comment les dirigeants de l'Église engageront les médias pour marquer l'événement dans cette nation d'Afrique de l'Est.

"Nous prévoyons d'offrir une série de présentations sur la Journée missionnaire et la mission de l'Eglise sur notre télévision catholique ougandaise (UC TV)", a déclaré le directeur national des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) en Ouganda, le père Pontian Kaweesa, dans un article le 29 septembre.

Il ajoute : "Nous allons également produire une émission en direct sur Radio Maria pour parler de la Journée missionnaire dans la situation actuelle de la pandémie de coronavirus".

"Nous avons écrit à tous les évêques et directeurs diocésains d’OPM pour exhorter les fidèles de leurs diocèses respectifs à prier pour la mission de l'Eglise et à vivre une neuvaine avant le dimanche des missions dans leurs maisons et leurs communautés", ajoute le prêtre ougandais.

En prélude à la journée, les responsables d’OPM en Ouganda ont également facilité la création de deux affiches numériques sur le thème de la Journée des missions 2020 "Me voici, envoie-moi" (Isaiah 6:8), dit le prêtre de 57 ans, ajoutant que les affiches seront partagées à travers diverses plateformes numériques.

Advertisement

Le responsable de l’UEC a également engagé les évêques par le biais d'un "compte bancaire spécial" dans l'initiative annuelle de collecte de fonds pour le Fonds de solidarité universelle qui vise à soutenir les besoins missionnaires de l'Église universelle, a rapporté le père Pontian.

"Afin de promouvoir la contribution au Fonds de solidarité universelle, nous avons demandé aux évêques de permettre la création d'un compte bancaire spécial où les fidèles peuvent envoyer de l'argent, en plus du système traditionnel de collecte de fonds", explique le prêtre ougandais.

Le fonds est utilisé comme un moyen de soutien de base pour une nouvelle ou jeune Église, comme une forme de soutien pour une Église dans une zone dépendant de la mission où l'autosuffisance n'est pas bien établie, et comme une forme de soutien à une Église dans une zone dépendant de la mission où une urgence est survenue.

"Il est maintenant temps d'apporter les dons de la Bonne Nouvelle et notre foi comme des trésors à partager. Chaque don est meilleur quand il est partagé", dit le père Pontian.

Au milieu des restrictions COVID-19, qui ont conduit à la fermeture d'églises en Ouganda depuis mars, l'Eglise "est allée vers ses enfants, leurs foyers et leurs familles", rappelle le père Pontian, qui occupe son poste actuel depuis janvier 2018.

More in Afrique

Il explique : "Pendant le confinement, nous avons encouragé tous les baptisés à prier ensemble dans leurs familles. La Parole de Dieu a été partagée par les catéchistes, les responsables laïcs et les prêtres qui ont visité les foyers et les communautés ecclésiale vivantes".

"Les enfants ont été préparés à la Première Communion et aux Sacrements de Pénitence. Les sacrements du Baptême, de l'Eucharistie et du Mariage ont également été célébrés selon les procédures standard actuelles prévues dans ces cas", ajoute-t-il dans le rapport du 29 septembre.

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a annoncé un assouplissement des restrictions sur les lieux de culte le 20 septembre, permettant des rassemblements de 70 personnes maximum à la fois.

"En Ouganda, la pandémie a eu un impact négatif sur les moyens de subsistance d'une grande partie de la population : beaucoup survivent avec un seul repas par jour et sans argent pour acheter d'autres biens essentiels et des médicaments", déclare le directeur national d’OPM dans le pays. 

Il remercie le Saint-Père d'avoir créé le fonds d'urgence COVID-19 pour aider les communautés touchées.

Advertisement

Dans son message pour la Journée missionnaire mondiale, publié le dimanche de la Pentecôte, le 31 mai, le Pape François a déclaré que la pandémie du COVID-19 est une occasion de mission et de service aux autres.

Le Pape Pie XI a institué la Journée missionnaire mondiale en 1926, pour rappeler aux catholiques leur engagement et leur soutien à l'œuvre missionnaire de l'Église par la prière et le sacrifice.