Les sœurs de Lorette en l'île Maurice saluées pour avoir supervisé 150 ans d'éducation holistique et de qualité

Collège Lorette de Curepipe en l'île Maurice.
Credit: Collège Lorette de Curepipe/Page Facebook

Les membres de l'Institut de la Bienheureuse Vierge Marie (IBVM), communément appelées Sœurs de Lorette, en l'île Maurice, ont été saluées pour leur dévouement à offrir une éducation holistique et de qualité aux étudiants de cette nation insulaire de l'océan Indien.

Dans son homélie du vendredi 9 octobre, à l'occasion du 150e anniversaire du Collège Lorette de Curepipe, le chef de l'Eglise catholique à Maurice, le cardinal Maurice Piat a souligné que la haute qualité de l'éducation offerte par les Sœurs est rendue possible par ce qu'il a appelé une "tradition Lorette" (tradition de Lorette) qui a permis aux Sœurs de se concentrer sur plus que les seuls gains à court terme.

"L'éducation offerte dans ces murs vise plutôt à former des femmes fortes, debout dans la foi, des femmes de cœur capables d'assumer des responsabilités importantes et apportant dans l'exercice de leurs responsabilités la touche féminine irremplaçable que seules les femmes libres peuvent apporter", a déclaré le cardinal Piat.

La tradition de Lorette accorde une grande attention individuelle aux élèves où "chaque élève est accueilli avec sa propre particularité, chacun est respecté dans l'originalité de sa culture, de sa foi religieuse, de son environnement social ; les plus démunis sont soutenus discrètement mais très sincèrement", a déclaré l'Ordinaire du diocèse de Port Louis à Maurice. 

Le cardinal a continué à mettre en lumière certains aspects de la tradition de Lorette en disant : "Une relation remarquable se crée entre les éducateurs et les parents d'élèves ; les anciens élèves ont l'impression de faire partie d'une famille, tant ils ont été accueillis et accompagnés avec respect et affection. ”

La tradition de Lorette vise également à préparer "les étudiants à la vie et pas seulement aux examens", a déclaré le membre de la Congrégation religieuse et missionnaire du Saint-Esprit (Spiritains) dans son homélie du 9 octobre, notant que la tradition apprend "aux étudiants à penser de manière critique et pas seulement à stocker des informations".

L'initiation des étudiants au jugement critique, a déclaré le cardinal de 79 ans, "est l'une des conditions essentielles pour développer chez l'étudiant une authentique liberté humaine ; une liberté qui lui permette de lutter efficacement contre la tentation des plaisirs éphémères et de développer le goût de servir et d'investir dans une qualité de vie qui rayonne et peut conduire aux autres".

La tradition de Lorette offre également aux étudiants "l'occasion d'apprendre à vivre ensemble et à se respecter dans une société multiculturelle et pluri religieuse", a-t-il ajouté.

Il a expliqué : "Cette tradition a toujours su combiner avec succès un profond respect de la foi religieuse de chaque élève et un témoignage clair et fort de la foi chrétienne, qui anime l'éducateur".

"Nous avons ici, dans la tradition de Lorette, une belle illustration d'un donné évangélique central : le témoignage d'une foi authentique en Jésus-Christ, ne conduit pas au fanatisme ou au prosélytisme mais pousse au contraire au service désintéressé de chacun et au respect profond de ses convictions religieuses", a-t-il ajouté.

Le cardinal mauricien a poursuivi en notant que la tradition de Lorette "stimule également les étudiants à s'intéresser aux différents problèmes sociaux, à se mettre au service des plus défavorisés et à s'engager pour la protection de l'environnement et pour un mode de vie plus écologique".

La tradition de Lorette "offre aux étudiants de la foi chrétienne une solide éducation à la foi", une tradition qui, selon le cardinal, découle du fait que "la catéchèse a toujours eu une place d'honneur dans les collèges de Lorette".

Un des signes de la vitalité de cette tradition de Lorette, a déclaré le cardinal Piat, "est qu'aujourd'hui elle est portée non seulement par les religieuses de Lorette mais aussi par tant de laïcs enseignants et non-enseignants dans les collèges de Lorette.

Il a ajouté : "Inspirés par le témoignage des sœurs de Lorette, les laïcs ont repris le flambeau. Ils ont été formés, accompagnés par les religieuses et aujourd'hui ils se sentent responsables de maintenir la flamme allumée et de la transmettre".

"Mon souhait le plus cher et ma prière est que cette flamme qui, aujourd'hui encore, est portée par quelques religieuses de Lorette et par tant de recteurs, de directeurs, d'enseignants, de personnel de soutien, puisse briller encore longtemps parmi nous, illuminer la vie mauricienne et montrer aux jeunes le chemin d'un véritable développement humain intégral", a déclaré le Cardinal Piat.

Aux étudiants du Collège Lorette, le Cardinal a dit : "N'hésitez pas à embrasser la vocation d'enseignant. C'est l'une des plus belles vocations de la vie. Ne dites pas non plus trop vite "il n'y aura plus de nouvelles religions"".

Il a poursuivi en faisant référence à l'île de l'océan Indien : "Non, il est possible pour Maurice aujourd'hui d'être touché par la grâce ; il est possible de consacrer sa vie au Seigneur pour ce beau service d'éducation. ”

"Le Seigneur ne se lasse pas d'appeler. Et s'il nous appelle, c'est pour nous donner l'occasion de vivre l'une des plus grandes joies qui soient, celle de donner sa vie par amour", a déclaré le cardinal spirite le 9 octobre.

Créé en 1950, le Collège Lorette de Curepipe est l'un des sept campus des sœurs Lorette à Maurice.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]