Au Ghana, les nouveaux prêtres encouragés à pratiquer la bonne gestion et la responsabilité envers les paroissiens

Les nouveaux prêtres bénissent le peuple de Dieu à la cathédrale Notre-Dame de l'Étoile de la mer de Takoradi, peu après leur ordination par Mgr Joseph Francis Kweku Essien, évêque du diocèse de Wiawso.
Credit: Bureau de communication de Sekondi-Takoradi.

À l'occasion de l'ordination de trois diacres à la prêtrise pour le diocèse de Sekondi-Takoradi au Ghana, l’évêque a conseillé aux membres du clergé d'encourager les pratiques qui se traduisent par une responsabilité envers leurs paroissiens.

"En tant que prêtres, votre responsabilité pour la maison de Dieu est une question d'intendance, de sacrifice, de fidélité, de responsabilité, de prières et de prudence", a déclaré Mgr Joseph Francis Kweku Essien du diocèse de Wiawso le dimanche 25 octobre.

Lors de l'événement qui a eu lieu à la cathédrale Notre-Dame de l'Étoile de la mer de Takoradi, Mgr Essien a exhorté les diacres qu'il s'apprêtait à ordonner comme prêtres et les membres du clergé en général à rendre des comptes à leurs paroissiens en "rendant compte des fonds de l'église et des dons pour éviter d'être accusé de détournement de fonds de l'église".

Il a exhorté les prêtres à s'efforcer d'accomplir leurs devoirs sacerdotaux avec zèle, engagement et fidélité, ce qui attirerait davantage de personnes vers la foi catholique, les incitant à sortir de leur zone de confort pour servir le peuple de Dieu.

C'est un péché pour un prêtre de ne pas remplir ses devoirs sacerdotaux, notamment de prier pour les paroissiens et de rendre visite aux malades et aux nécessiteux dans la société", a-t-il déclaré.

Le prélat de 74 ans a également déploré que certains fidèles laïcs se retrouvent maintenant dans des camps de prière et autres centres de guérison en raison de l'incapacité des prêtres à rendre visite aux malades dans les hôpitaux, les prisons et les maisons pour prier pour eux.

"Ne refusons pas à nos paroissiens les prières et les services. Si nous ne prions pas pour eux en tant que prêtres, nous pratiquerons ce que l'on appelle la culture de l'exclusion ou du rejet", a-t-il déclaré, ajoutant : "La mission de l'Église est d'aller à la recherche de la brebis perdue".

Selon l'Ordinaire du diocèse de Wiawso au Ghana, le sacerdoce est une vocation qui demande du temps et du talent à tous ceux qui acceptent l'appel.

"La vie sacerdotale est une vie de sacrifice", a déclaré Mgr Essien, qui a ajouté : "Ceux qui ne sont pas prêts à se sacrifier pour l'Église n'ont rien à faire dans le sacerdoce".

Le prélat ghanéen a mis en garde les diacres qu'il s'apprêtait à ordonner comme prêtres contre les choses matérielles de l'amour comme les voitures et l'argent, qui, selon lui, étaient devenues une source majeure de tension chez les prêtres catholiques.

S'adressant aux membres du clergé, il a déclaré : "Faites votre travail comme des personnes qui ont sacrifié leur vie pour servir le peuple de Dieu. Vous vous êtes sacrifiés pour servir le peuple de Dieu par vos vœux sacerdotaux et vous devez accomplir vos devoirs sacerdotaux avec diligence et joie".

Il a ensuite exhorté les parents à s'efforcer de former leurs enfants à des valeurs morales fortes en disant : "L'Eglise a besoin de plus de prêtres ayant une bonne moralité. Les parents ont un rôle à jouer dans la formation des prêtres. Ils sont les premiers éducateurs des enfants et ils doivent s'acquitter avec diligence de leurs devoirs. ”

Les trois diacres ordonnés sont Ernest Boateng de la paroisse de l'Immaculée Conception d'Asankrangwa, Justice Kenyah Azane de la paroisse St. Peter's Jaway-Wharf dans la municipalité de Jomoro, et Stephen Awortwe Baidoo de la paroisse St. Anthony of Padua Kwesimintsim.

L'administrateur apostolique du diocèse de Sekondi-Takoradi, Mgr John Baptist Attakruh, et plus de 50 prêtres étaient parmi les concélébrants lors de la Sainte Messe qui a été célébrée selon les strictes directives de sécurité COVID-19.

Mgr Attakruh a appelé le clergé et les fidèles laïcs à continuer de prier et de soutenir les nouveaux prêtres alors qu'ils commencent leur mission sacerdotale en disant : "Le travail sacerdotal n'est pas facile. Priez pour eux ; quand ils seront forts, ils vous fortifieront à leur tour par leurs prières".

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]