Une agence d’aide Catholique vole secours des personnes déplacées au Mozambique face à la crise prolongée

Les familles fuyant la violence dans la province de Cabo Delgado au Mozambique.
Credit: Aide à l'Église en détresse (AED International)

La direction de la fondation pastorale internationale catholique et pontificale Aide à l'Église en détresse (AED International) tend la main au peuple de Dieu du diocèse de Pemba au Mozambique, pris en otage par la crise prolongée de la province de Cabo Delgado.

Dans un rapport partagé avec ACI Afrique le samedi 14 novembre, la direction de l'AED annonce l'envoi de "100 000 euros d'aide d'urgence au Mozambique". ” 

L'aide comprend des couvertures, des vêtements, de la nourriture et des produits d'hygiène de base pour les personnes déplacées au Mozambique, ainsi que des conseils aux victimes de traumatismes suite aux informations selon lesquelles des militants liés à l'État islamique ont récemment décapité plus de 50 personnes dans la partie nord du pays.

"Nous voulons aider le diocèse de Pemba et les diocèses voisins avec une aide d'urgence pour les victimes de Cabo Delgado, en plus de l'aide que nous apportons déjà aux religieuses et aux prêtres", déclare Regina Lynch, responsable des projets de l'AED, dans l’article envoyé à ACI Afrique le 14 novembre.

Le responsable de l'AED explique en outre : "Nous avons déjà mis en place un programme pour les équipes diocésaines afin de fournir un soutien psychologique et des conseils aux réfugiés traumatisés dans les paroisses".

La violente insurrection qui se déroule dans la province mozambicaine de Cabo Delgado depuis 2017 a eu un impact négatif sur la vie de plus de 600 000 personnes, avec plus de 200 000 déplacés dans toute la région, selon UNReliefweb.

" Les derniers massacres commis par l’État Islamique en Afrique Centrale (ISCA) viennent d’être révélés. Dimanche dernier, des présumés djihadistes auraient pris le contrôle de la ville de Muidumbe où, selon des sources locales, ils auraient décapité et démembré les corps de dizaines de personnes dans un stade de football", indiquent les responsables de l'AED dans le rapport.

Ils ajoutent : "Des témoins ont également rapporté le massacre de plus de 15 enfants et adolescents avec leurs «tuteurs», qui s’apprêtaient à accomplir les rites d’initiation traditionnels propres à l’ethnie Makondé ".

Les Nations Unies ont demandé au Mozambique d'enquêter sur les rapports de massacres et de décapitations de femmes et d'enfants dans la région.

Le 9 novembre, les dirigeants du Forum national des radios communautaires (FORCOM) au Mozambique ont exprimé leurs inquiétudes quant au bien-être d'un groupe de journalistes catholiques engagés par la radio communautaire São Francisco de Assis dans la province de Cabo

Delgado, qui se cachent dans les buissons après que les insurgés aient attaqué leur station de radio.

Réfléchissant sur la violence dans la province de Cabo Delgado, une religieuse servant dans le diocèse de Pemba au Mozambique, Sœur Blanca Nubia Zapata a déclaré à l'AED : "Ce qu’ils veulent apparemment, c’est vider toute la partie septentrionale de la province de Cabo Delgado, en expulsant la population civile sans aucune compassion."

" Plus de douze mille personnes sont arrivées au cours des deux dernières semaines. Nous sommes débordés. Des femmes et des enfants arrivent, ainsi que des personnes âgées qui marchent depuis des jours", dit Sr Blanca dans le rapport partagé avec ACI Afrique, ajoutant que "certaines personnes sont mortes en cours de route".

Elle explique encore : "Il y a 180 kilomètres à parcourir, mais vous ne pouvez pas vous imaginer l’état de nos routes, il est très difficile de marcher sur ces chemins, à travers champs. Trois ou quatre jours sans eau ni nourriture, avec des enfants sur le dos... Il y a même des femmes qui ont accouché en chemin.”

Face à ces défis, Sœur Blanca, membre des carmélites de Saint-Joseph, dit : "Nous faisons ce que nous pouvons. Nous ne pouvons souvent qu’écouter, leur demander comment ils vont. Ils ont tout laissé derrière eux pour sauver leur vie ".

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]