Les évêques du Malawi et de la Zambie préoccupés par l’augmentation de cas de COVID19 et appellent à la vigilance

Les évêques catholiques des pays d'Afrique australe, le Malawi et la Zambie, ont, dans des déclarations séparées, exprimé leurs préoccupations concernant la recrudescence des cas de COVID-19 dans leurs pays respectifs.

Dans leurs déclarations respectives du jeudi 7 janvier et du vendredi 8 janvier, les évêques appellent le peuple de Dieu des deux pays voisins à faire preuve de vigilance et à observer les mesures COVID-19 précédemment émises par les différents acteurs du pays.

Dans leur déclaration collective du 8 janvier adressée à ACI Afrique, les membres de la Conférence épiscopale du Malawi (ECM) notent "avec une grande inquiétude" la hausse des cas de pandémie et indiquent que les directives pastorales de l'ECM COVID-19 publiées en mars 2020 sont toujours en vigueur et "doivent être strictement respectées".

"Les directives de santé publique et les lignes directrices de l'ECM doivent être strictement respectées non seulement lors de la fréquentation des églises et des funérailles, mais aussi partout où l'on va, y compris dans les lieux publics tels que les marchés, les hôpitaux, etc. ", déclarent les membres de l'ECM. 

Ils ajoutent : "Tant que la situation ne s'est pas normalisée, il est irresponsable de penser que nous pouvons continuer à vivre normalement en tant que prêtres ou fidèles laïcs, d'où la nécessité de suivre des mesures de précaution à tout moment et partout".

Le pays enclavé d'Afrique du Sud-Est a connu une augmentation des nouveaux cas de COVID-19 depuis la mi-décembre.

 

Le jeudi 7 janvier, le pays a enregistré 274 nouveaux cas, le nombre le plus élevé depuis que COVID-19 a été signalé pour la première fois dans le pays, ce qui porte le nombre total de cas à 7 611. On a signalé 203 décès dus au coronavirus et 5 791 personnes se sont remises du virus.

Dans leur message collectif de deux pages qui énumère les responsables des huit sièges ecclésiastiques au Malawi, les membres de l'ECM exhortent également tous les fidèles catholiques à utiliser des masques faciaux lorsqu'ils participent à des célébrations liturgiques publiques, y compris des funérailles.

Ils soulignent que la limite de 100 congrégations décrétée par le décret du groupe de travail présidentielle "doit être strictement respectée tout en observant la distance sociale".

Les membres de l'ECM demandent également que les clercs du pays "considèrent toutes les célébrations liturgiques telles que la Sainte Messe et les fonctions funéraires comme des occasions de sensibiliser le public à la gravité et aux dangers de COVID-19". 

Réitérant leur message du 19 avril, les huit dirigeants catholiques, dont un archevêque, cinq évêques et deux administrateurs diocésains, demandent également aux médias catholiques du pays de continuer à diffuser "des messes en direct et d'autres programmes pastoraux pertinents pour l'édification spirituelle des fidèles qui peuvent être physiquement empêchés d'assister à la Sainte Messe".

Dans une déclaration séparée obtenue par ACI Afrique, les membres de la Conférence des évêques catholiques de Zambie (ZCCB) dénoncent "la tendance inquiétante concernant la situation COVID-19" dans leur pays. 

"Il y a une escalade tant dans le nombre de cas confirmés que dans le nombre de décès", déclarent les évêques de Zambie dans leur déclaration signée par l'évêque directeur de la santé de la ZCCB, Mgr Patrick Chisanga.

Ils ajoutent : "Cette augmentation du nombre de cas s'accompagne en outre d'une augmentation de la gravité de la maladie nécessitant une hospitalisation et une oxygénothérapie. ”

La Zambie connaît une augmentation rapide des nouveaux cas positifs de COVID-19 depuis décembre. 

Le 30 décembre, le ministre de la santé Chitalu Chilufya, a confirmé la recrudescence des nouveaux cas positifs et des décès dans le cadre de la deuxième vague de la pandémie dans le pays.  

Ce pays enclavé d'Afrique australe a enregistré 25 326 cas de coronavirus, dont 441 décès et 20 349 guérisons.

Dans leur déclaration collective, les évêques avertissent que si la trajectoire ascendante se poursuit, "le verrouillage des centres épiques sera inévitable, avec toutes les conséquences dévastatrices d'une telle situation".

Ils se souviennent de l'ingérence dans les activités quotidiennes observée l'année dernière après la mise en place par le gouvernement des mesures COVID-19 en disant : "Nos souvenirs sont encore frais avec la perturbation de notre vie sociale, économique et religieuse vécue ces derniers mois lorsque des restrictions ont été imposées et des institutions fermées".

"Il est de la responsabilité morale de chacun de veiller à ce que la Zambie ne plonge pas dans le pire des scénarios possibles", affirment les membres de la ZCCB.

Ils veulent que le peuple de Dieu en Zambie "pense de manière critique à se protéger et à protéger les autres. ”

Les membres de la ZCCB "conseillent FORTEMENT" à tous les Zambiens de suivre les directives mises en place par le ministère de la santé et l'Institut national de santé publique de Zambie (ZNPHI) afin de se protéger et de protéger leurs proches. 

Ils promettent également de publier de nouvelles orientations si la situation s'accélère. 

"Que Dieu, par l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie et de saint Joseph, son chaste époux, et protecteur de l'Église universelle, vous accorde la santé", implorent les membres de la ZCCB.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]