Aujourd'hui, 22 février, nous célébrons la fête de la Chaire de Saint Pierre

La fête de la Chaire de Saint Pierre célèbre la papauté et Saint Pierre comme premier évêque de Rome. Le nom original de Saint-Pierre était Simon. Il était marié et avait des enfants. Il vivait et travaillait comme pêcheur à Capharnaüm lorsque Jésus l'appela à devenir l'un des douze apôtres.

Jésus a accordé à Pierre une place particulière parmi les Apôtres. Il était l'un des trois qui étaient avec le Christ lors d'occasions spéciales, telles que la Transfiguration du Christ et l'Agonie dans le jardin de Gethsémani. Il était le seul apôtre à qui le Christ est apparu le premier jour après la résurrection. Pierre, à son tour, parlait souvent au nom des Apôtres.

Quand Jésus a demandé aux Apôtres : "Qui sont les hommes qui disent que le Fils de l'homme est ?"

Simon a répondu : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant."

Et Jésus a répondu : "Tu es béni, Simon Bar-Jona, car ce n'est pas la chair et le sang qui te l'ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux. Et je te dis Tu es Pierre [Céphas, un rocher], et sur ce rocher [Céphas] je bâtirai mon Église [ékklesienne], et les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les clés du royaume des cieux. Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans les cieux". (Mt 16, 13-20)

En disant cela, Jésus a fait de Saint Pierre le chef de toute la communauté des croyants et a placé la direction spirituelle des fidèles entre les mains de Saint Pierre.

Cependant, saint Pierre n'était pas sans fautes. Il était téméraire et souvent reproché par le Christ. Il s'était endormi dans le jardin de Gethsémani au lieu de prier, comme Jésus le lui avait demandé. Il a également nié avoir connu Jésus trois fois après l'arrestation du Christ.

Pierre a prononcé le premier sermon public après la Pentecôte et a gagné un grand nombre de convertis. Il a également accompli de nombreux miracles et défendu la liberté des apôtres de prêcher les évangiles. Il a prêché à Jérusalem, en Judée et jusqu'en Syrie au nord.

Il fut arrêté à Jérusalem sous les ordres d'Hérode Agrippa Ier, mais échappa miraculeusement à l'exécution. Il quitta Jérusalem et finit par se rendre à Rome, où il prêcha pendant la dernière partie de sa vie. Il y fut crucifié, la tête en bas, comme il avait voulu souffrir, disant qu'il ne méritait pas de mourir comme le Christ était mort.

La date de la mort de Saint-Pierre n'est pas claire. Les historiens estiment qu'il a été exécuté entre les années 64 et 68. Sa dépouille repose maintenant sous l'autel de la basilique Saint-Pierre à Rome.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]