L'Afrique a besoin de « politiciens qui sont avant tout des prophètes », dit un prêtre missionnaire africain

Représentation de "prophètes": un prêtre missionnaire africain appelle les politiciens africains à être des prophètes
Credit: Domaine Public

Alors que les pays africains continuent d'œuvrer au renforcement de la démocratie au XXIe siècle, un prêtre missionnaire africain a mis les politiciens du deuxième plus grand continent du monde au défi d'intégrer leurs vocations politiques au prophétisme.

« Des figures de présidents africains comme celle de Julius Kambarage Nyerere de Tanzanie, qui restent aujourd'hui les témoignages vivants du fait qu'il est possible de porter et de vivre la fonction de la politique avec le prophétisme en Afrique, doivent continuer à stimuler ce désir ardent chez les politiciens afin qu'ils vivent leur vocation politique avec le prophétisme », a dit le Père Donald Zagore dans une réflexion adressée à ACI Afrique.

Qualifiant la récente solennité du Christ Roi de rappel « de la nécessité de vivre la réalité du pouvoir dans une dynamique prophétique », le membre de la Société des Missions Africaines (SMA) a dénoncé l'absence d'appel prophétique parmi les hommes politiques en disant : « Si cet appel est constant dans le monde ecclésial africain, il est loin de devenir une réalité dans l'univers politique africain ».

Selon le missionnaire religieux ivoirien basé au Togo, le deuxième continent le plus peuplé du monde désire avoir des politiciens autochtones prophétiques qui sont « préoccupés par la nécessité de présider au destin de leur peuple dans un esprit de simplicité, de service, d'humilité, de respect et surtout de justice, vérité et équité ».

« On parle très peu du prophétisme en politique ; il semble avoir une notion exclusive au monde religieux », a déploré et ajouté le Père Zagore : « la vocation de prophète ne doit pas être seulement un défi exclusif pour l'homme religieux, mais aussi un défi pour le politicien ».

« Le prophétisme en politique peut et doit devenir une réalité tangible pour notre continent africain parce que nous avons vraiment faim et soif de notre continent africain de politiciens qui sont avant tout des prophètes », a conclu le Père Zagore.

Lors d'une visite pastorale dans la ville de Cesena, en Italie, à l'occasion du troisième centenaire de la naissance du Pape Pie VI, le 1er octobre 2017, le Pape François a déclaré qu'il était nécessaire d'élever à nouveau les droits de la bonne politique, son indépendance et sa capacité spécifique à servir le bien commun, agissant pour réduire les inégalités, promouvoir le bien des familles, en fournissant un cadre solide des droits et devoirs, les équilibrant tous et les rendant effectifs pour tous.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]