Advertisement

Le pape émérite Benoît XVI fête son 94e anniversaire et est en bonne santé

Le pape émérite Benoît XVI est né il y a 94 ans aujourd'hui dans la ville de Marktl, en Bavière. Plus de huit ans après avoir annoncé son retrait de la papauté en 2013, Benoît XVI continue de mener une vie de retraité dans le monastère Mater Ecclesiae, sur les terres du Vatican.

Malgré une faiblesse croissante, le pape retraité est en bonne santé et a marqué son anniversaire du 16 avril chaque année, parfois en présence de sa famille et de ses amis.

C'est le premier anniversaire de Benoît XVI depuis le décès de son frère aîné Georg Ratzinger, le 1er juillet 2020 en Bavière.

Le pape émérite a pu dire un dernier adieu à son frère lors d'un voyage de quatre jours en Allemagne à la fin du mois de juin.

L'anniversaire de Benoît XVI en 2020 a été marqué dans le calme, l'Italie étant sous confinement en raison de la pandémie de coronavirus. Son secrétaire personnel, l'archevêque Georg Ganswein, a déclaré à Vatican News que le 93e anniversaire de Benoît XVI a commencé par une messe dans la chapelle du monastère, et a inclus la prière et la lecture.

Advertisement

Le pape émérite a également écouté quelques chansons traditionnelles de sa région natale, la Bavière. Comme il ne pouvait pas avoir de visiteurs, Benoît a reçu de nombreux courriels, lettres et appels téléphoniques lui souhaitant un joyeux anniversaire.

En 2018, Benoît XVI a eu droit à un concert privé de la fanfare de la Garde suisse.

Le lendemain du 90e anniversaire du pape retraité en 2017, il a été invité à une fête de style bavarois, avec bretzels et bière allemande.

L'association Schützen, qui reconstitue une armée tyrolienne du XIXe siècle, a joué de la musique pour la fête ; parmi les invités figuraient Georg Ratzinger et le Premier ministre bavarois Horst Seehofer.

Cette fête est à l'origine des photos emblématiques de Benoît XVI tenant une grande chope de bière, bien que le gérant d'un restaurant autrichien près du Vatican ait déclaré que Benoît XVI préférait habituellement boire du soda à l'orange, connu sous le nom de marque Fanta, lors de ses fréquentes visites au restaurant en tant que cardinal.

More in Afrique

Benoît XVI a démissionné de la papauté en 2013, invoquant son âge avancé et le déclin de ses forces qui rendaient difficile l'exercice de son ministère. Il a été le premier pape à démissionner en près de 600 ans.

Depuis sa retraite, les célébrations de l'anniversaire de Benoît XVI ont parfois inclus des visites ou des messages du pape François.

En 2008, dans un discours prononcé devant les participants à l'assemblée plénière du Conseil pontifical pour la famille, Benoît XVI a réfléchi à la place des grands-parents dans la société et a mis en garde contre une mentalité individualiste qui nuit aux personnes âgées.

"Dans le passé, les grands-parents avaient un rôle important dans la vie et la croissance de la famille", a-t-il déclaré. "Même avec leur âge avancé, ils continuaient à être présents auprès de leurs enfants, de leurs petits-enfants et même de leurs arrière-petits-enfants, donnant un témoignage vivant d'attention, de sacrifice et de don quotidien d'eux-mêmes sans réserve. Ils ont été les témoins d'une histoire personnelle et communautaire qui a continué à vivre dans leurs souvenirs et dans leur sagesse."

Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, "les personnes âgées, y compris de nombreux grands-parents, se retrouvent dans une sorte de 'parking' : certains se rendent compte qu'ils sont une charge pour leur famille et préfèrent vivre seuls ou en maison de retraite avec toutes les conséquences que de telles décisions impliquent."

Advertisement

"Malheureusement, il semble que la 'culture de la mort' progresse sur de nombreux fronts et menace également la saison de la vieillesse", a déclaré Benoît XVI. "Avec une insistance croissante, des personnes proposent même l'euthanasie comme solution pour résoudre certaines situations difficiles."

Le pape a encouragé les catholiques à s'unir pour vaincre "toutes les formes de marginalisation, car ce ne sont pas seulement eux - grands-pères, grands-mères, personnes âgées - qui sont blessés par la mentalité individualiste, mais tout le monde."

"Si les grands-parents, comme on le dit souvent et de plusieurs côtés, sont une ressource précieuse, il est nécessaire de mettre en pratique des choix cohérents qui permettent de mieux les valoriser", a-t-il dit.