Advertisement

Le chef de l'église catholique du Malawi encourage la vaccination contre la COVID-19 malgré la faible participation.

Un chef de l'Eglise catholique du Malawi a cherché à encourager ses compatriotes à recevoir le vaccin COVID-19, alors que l'on rapporte une faible participation dans les centres de vaccination.

"Je voudrais encourager chacun d'entre vous à se faire vacciner contre le COVID-19. Les médecins nous ont informés que, bien qu'il y ait peu d'effets secondaires et que certains soient assez graves, cela vaut la peine de le faire", a déclaré l'administrateur diocésain de l'archidiocèse de Lilongwe au Malawi, Mgr Patrick Thawale, dans sa déclaration du jeudi 29 avril. 

La nation d'Afrique australe aurait enregistré une faible participation au COVID-19 dans les centres de vaccination, un phénomène qui a entraîné la destruction de 16 000 doses périmées des vaccins AstraZeneca qui avaient été donnés par l'Union africaine. 

Selon l'AFP, la réticence contagieuse et la désinformation expliquent le faible taux de participation. 

Dans sa déclaration du 29 avril, Mgr Thawale explique que les vaccins "produisent une protection contre la maladie, en raison du développement d'une réponse immunitaire au virus du SRAS-Cov2".

Advertisement

"Développer une immunité par la vaccination signifie qu'il y a un risque réduit de développer la maladie et ses conséquences. Cette immunité permet de lutter contre le virus en cas d'exposition", explique l'ecclésiastique malawite qui est à la tête de l'archidiocèse de Lilongwe depuis décembre dernier, suite au décès de l'archevêqueTarcisiusGervazioZiyaye.

Mgr Thawale décrit la vaccination comme un acte de charité en disant : "En tant que croyants qui croient qu'il faut vivre sa foi, se faire vacciner est aussi une question de charité car cela protège aussi les gens autour de soi."

"Si l'on est protégé de l'infection et de la maladie, on est moins susceptible d'infecter d'autres personnes", déclare-t-il dans sa déclaration du 29 avril obtenue par ACI Afrique.

En mars, les évêques catholiques duMalawi ont approuvé l'administration des vaccins COVID-19.

"Nous croyons fermement que le fait de recevoir le vaccin COVID-19 disponible doit être compris comme un acte de charité envers les autres membres de la communauté et considéré comme un acte d'amour de notre prochain et faisant partie de notre responsabilité morale pour le bien commun", ont déclaré les membres de la Conférence épiscopale du Malawi (ECM) dans leur déclaration collective du 11 mars. 

More in Afrique

Ils ajoutent : " En même temps que d'autres moyens de stopper, voire de prévenir la pandémie de COVID-19, le bien commun commande la vaccination, avant tout pour protéger les plus faibles et les plus vulnérables. "

Le Malawi a enregistré 34 062 cas de coronavirus, dont 1 148 décès et 32 023 guérisons.

Dans sa déclaration du 29 avril, l'administrateur diocésain de Lilongwe appelle également le peuple de Dieu dans la nation d'Afrique australe à prier ainsi qu'à adhérer aux mesures de sécurité COVID-19 émises par les autorités compétentes. 

Il ajoute : "Suivez toujours les conseils des autorités locales en fonction de la situation et du risque où vous vivez."

"Tout en continuant à nous battre pour gagner cette bataille, continuons à prier sans cesse, à maintenir une distance d'au moins un mètre avec les autres, à tousser ou éternuer dans le coude, à vous nettoyer les mains fréquemment et à porter un masque, en particulier dans les lieux fermés, bondés ou mal ventilés", conseille Mgr Thawale dans sa déclaration du 29 avril. 

Advertisement