Advertisement

En Afrique du Sud, un évêque appelle à l'adhésion aux mesures COVID-19 face à la recrudescence des cas

L'évêque catholique du diocèse de Kroonstad en Afrique du Sud a, dans un communiqué, exhorté les catholiques à respecter strictement les mesures préventives du COVID-19 dans un contexte de recrudescence des infections dans le pays, en particulier dans le territoire couvert par le diocèse.

"Ce qui est une nouvelle inquiétante, c'est que la province de l'État libre où se trouve notre diocèse est l'un des points chauds de la troisième vague", déclare Mgr Peter John Holiday dans le communiqué publié lundi 31 mai.

Dans la déclaration, l'évêque Holiday appelle "toutes nos communautés paroissiales à maintenir les protocoles qui sont déjà en place." 

Le 31 mai, le président Cyril Ramaphosa a réimposé des mesures plus strictes contre le COVID19, craignant que le pays tout entier ne soit bientôt confronté à une troisième vague de la pandémie.

Selon le président Ramaphosa, les restrictions obligeront les établissements non essentiels, tels que les restaurants, les bars et les centres de remise en forme, à fermer à 22 heures, heure locale, car le couvre-feu sera prolongé d'une heure et commencera à 23 heures pour se terminer à 4 heures du matin.

Advertisement

Les rassemblements, y compris les événements politiques et religieux, seront limités à 250 personnes en plein air et à 100 personnes à l'intérieur.

L'Afrique du Sud est confrontée à une troisième vague de la pandémie de COVID-19 causée par une nouvelle mutation de la maladie identifiée comme la variante 501.V2. Cette nouvelle souche a entraîné un pic d'infections qui a franchi le cap du million.

Le pays a enregistré au moins 1,67 million de cas de COVID-19, 1,56 million de guérisons et 56 711 décès. 

"Je demande aux prêtres avec PPC de gérer la situation à l'église paroissiale. Les funérailles sont autorisées pour 100 personnes. Je demande donc aux prêtres d'organiser deux messes le dimanche pour respecter ces restrictions", indique l'Ordinaire de Kroonstad dans son message du 31 mai.

Il exhorte le peuple de Dieu de Kroonstad à respecter les restrictions fixées et à coopérer avec patience pour permettre au plus grand nombre d'entre eux de participer à la Sainte Messe le weekend.  

More in Afrique

" Les catéchistes doivent veiller à ce que les enfants portent des masques, se désinfectent et gardent une distance sociale. Il en va de même pour ceux qui participent au programme RCIA. Les sodalités et autres groupes ecclésiastiques doivent respecter tous les protocoles", précise Mgr Holiday.

Il note qu'alors que le pays se bat contre la troisième vague de la pandémie, la santé de chacun à travers le pays devrait être importante. 

"Nous avons tous la responsabilité de nous soucier de nos frères et sœurs en ce moment très perturbant. Continuons à prier pour la guérison en étant assurés que Dieu est avec nous", déclare le chef de l'Église catholique, âgé de 69 ans. 

Au début de l'année, l'Afrique du Sud a reçu un million de doses du vaccin Oxford-AstraZeneca produit en Inde, en vue de juguler la pandémie. 

Cependant, les dirigeants du pays ont suspendu le déploiement du vaccin après que les contrôles du premier lot de doses ont montré une réponse "décevante" contre la variante 501.V2 du COVID19.

Advertisement

Dans un message publié le 13 février, l'évêque Holiday a demandé aux Sud-Africains de prendre une décision personnelle quant à leur volonté de se faire vacciner ou non contre le COVID-19.

"Dans la question des vaccins, c'est à l'individu de faire ce choix. Les catholiques font appel à leur conscience pour prendre une décision", a déclaré Mgr Holiday, avant d'ajouter : "L'orientation de l'Église sur une telle question est que nous devons prendre soin de notre santé - utiliser des médicaments qui sont bons pour la santé d'une personne afin de promouvoir la vie."