Advertisement

Le cardinal Kutwa met en garde les politiciens contre les querelles internes et appelle à la réconciliation

Le cardinal Jean Pierre Kutwa Le cardinal Jean Pierre Kutwa

Le cardinal de Côte d'Ivoire, à l'occasion de son 50ème anniversaire dans la prêtrise, a mis en garde les politiciens de la nation ouest-africaine contre les querelles internes et les a invités à prendre part aux initiatives de réconciliation nationale.

S'adressant aux membres du parti au pouvoir et de l'opposition qui ont participé à la célébration eucharistique d'action de grâce samedi 17 juillet, le cardinal Jean Pierre Kutwa a déclaré : "Ne perdez pas de temps dans des disputes inutiles, qui ne mènent qu'à la destruction."

"L'heure est à la réconciliation, l'heure est à la paix, l'heure est à l'union de tous les fils et filles de la Côte d'Ivoire", a ajouté l'Ordinaire du lieu d'Abidjan.

S'adressant toujours aux acteurs politiques de la nation ouest-africaine, le cardinal ivoirien a déclaré : "Quand je vous vois assis, membres du gouvernement de Côte d'Ivoire, quand je vois les hommes de l'opposition en la personne du président Laurent Gbagbo, je dis merci et grande reconnaissance au Seigneur ! Pourquoi ? Parce que vous n'êtes pas des ennemis, mais des adversaires politiques. ”

"Chacun de vous cherche le bien-être du pays", a-t-il encore déclaré aux hommes politiques de Côte d'Ivoire lors de la messe célébrant son jubilé d'or de sacerdoce à la cathédrale Saint-Paul de l'archidiocèse d'Abidjan.

Advertisement

"Oh Seigneur, je te les présente tous, verse dans leur cœur, touche leur cœur pour que naisse en eux le véritable amour du pays et que tous travaillent au développement intégral du pays", a imploré le cardinal Kutwa qui est à la tête de l'archidiocèse d'Abidjan depuis juin 2006.

Le cardinal, âgé de 75 ans, a été ordonné prêtre pour l'archidiocèse d'Abidjan le 11 juillet 1971.

Il a été nommé archevêque de l'archidiocèse de Gagnoa en Côte d'Ivoire en 2001. Il y a représenté la Côte d'Ivoire lors du Synode des évêques de 2005.

Une grande partie de son séjour à Gagnoa a été marquée par la première guerre civile ivoirienne, qui a divisé le pays en grande partie selon une ligne nord-sud.

Il a été transféré à l'archidiocèse d'Abidjan en mai 2006, un an avant la fin de la guerre.

More in Afrique

Lorsqu'une deuxième guerre civile a éclaté en Côte d'Ivoire en 2011 à la suite d'une élection contestée, l'Ordinaire local d'Abidjan aurait concentré ses efforts sur le dialogue interreligieux et la réconciliation.

Il a été élevé au rang de cardinal par le pape François lors du consistoire du 22 février 2014.

Se souvenant de son ordination sacerdotale il y a 50 ans, le cardinal Kutwa a remercié le Seigneur pour "tous les moments douloureux qui ont marqué les grandes étapes de ma vie et de mon ministère sacerdotal."

Parmi les incidents mémorables, citons un accident de la route un mois avant son diaconat en décembre 1970, un deuxième accident de la route qui ne lui a laissé que quelques égratignures le jour de son ordination sacerdotale, et un troisième accident de la route le 7 juillet 1997, qui l'a laissé dans le coma.

"Je chanterai toujours les merveilles du Seigneur parce que le 7 juillet (1997), j'étais considéré comme mort mais le Seigneur ne l'a pas voulu, il m'a relevé et j'ai fait mon chemin jusqu'à ce jour où je rends grâce pour mes 50 ans (depuis que j'ai été ordonné prêtre)", a déclaré le cardinal Kutwa lors de l'événement du 17 juillet.

Advertisement