Advertisement

Au Soudan du Sud, les catholiques offrent des dons aux milliers de personnes déplacées par les affrontements.

Quelques personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI) se rassemblant à la paroisse St. Mary Queen of Peace du Sud-Soudan dans le diocèse de Tombura-Yambio. Crédit : ACI Afrique Quelques personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI) se rassemblant à la paroisse St. Mary Queen of Peace du Sud-Soudan dans le diocèse de Tombura-Yambio. Crédit : ACI Afrique

Environ 2 000 victimes des récents affrontements dans l'État d'Équatoria occidental du Soudan du Sud ont bénéficié de dons organisés par des sympathisants du diocèse catholique de Tombura-Yambio.

Les victimes font partie de celles qui ont été déplacées il y a trois semaines après que des membres des communautés Azande et Balanda se soient affrontés et aient déplacé des milliers de personnes de leurs maisons ancestrales dans l'État sud-soudanais.

Dans son rapport sur les activités de charité qui ont débuté la semaine dernière, le 13 juillet, l'administrateur de programme par intérim du diocèse de Tombura-Yambio, Kia Moses, a déclaré à la presse : "Le diocèse catholique de Tombura-Yambio a commencé mardi à aujourd'hui à apporter une aide humanitaire aux personnes déplacées qui ont fui les attaques violentes à Tombura, Mabenge, Gbatanzere et Kpatanayo dans le Rii-Yubu Payam".

Il a ajouté dans son discours du 17 juillet : "Nous avons apporté les produits alimentaires et non alimentaires aux personnes déplacées ; il s'agit de contributions de sympathisants de différents groupes de Yambio."

Le 25 juin, les chefs religieux de l'État d'Equatoria, dont l'évêque catholique de Tombura-Yambio Mgr Eduardo Hiiboro Kussala, ont condamné les violences et décrié les déplacements, les enlèvements et les meurtres de personnes "de sang-froid".

Advertisement

Suite à l'incident de Tombura-Yambio, M. Kia a révélé que l'évêque catholique a fait appel à toutes les personnes de bonne volonté, en particulier les paroissiens du diocèse, pour soutenir les victimes des affrontements.

"Cette nourriture est arrivée après que Mgr Eduardo Hiiboro ait lancé des contributions locales dans toutes les paroisses, institutions et individus pour soutenir les personnes déplacées dans la zone touchée", a déclaré l'administrateur.

Au centre de distribution, le député d'Equatoria occidental, Monoko Leone Rudolf, a exhorté tous les citoyens, les membres de l'église, les institutions et les bienfaiteurs à continuer à apporter leur aide par le biais du diocèse catholique de Tombura-Yambio.

Le représentant du gouvernement a déclaré : "La porte reste ouverte pour recevoir des sacs de sucre, des sacs de maïs, de riz, d'arachides, des vêtements, de l'argent, des ustensiles et des seaux de bain pour que nous puissions aider notre peuple qui a été déplacé de ses maisons dans l'État d'Equatoria occidental."

More in Afrique

L'exercice de distribution de trois jours, qui s'est déroulé pendant le week-end, aurait touché près de 2 000 personnes.