Advertisement

Les évêques d'Afrique Australe rendent un vibrant hommage à une religieuse espagnole décédée au Vatican

Trinidad Sánchez Moreno Trinidad Sánchez Moreno

Trinidad Sánchez Moreno, la catholique espagnole consacrée qui a fondé la Congrégation religieuse de l'Œuvre de l'Église, a été qualifiée d'"altruiste" quelques semaines après son enterrement. 

Les membres du Comité permanent de la Réunion interrégionale des évêques d'Afrique australe (IMBISA), qui se réunissaient pour la première fois depuis le décès de "Mère Trinidad" le 29 juillet, ont exprimé leurs "sincères condoléances" aux membres de la Congrégation qu'elle a fondée.

Mère Trinidad, comme elle était populairement connue, a été enterrée en Italie le 1er août.

"Pendant des décennies, Mère Trinidad s'est engagée dans d'innombrables activités désintéressées au profit de l'Église", déclarent les membres du comité permanent de l'IMBISA dans leur déclaration à l'issue de leur réunion de quatre jours qui s'est achevée le 11 septembre.

Mère Trinidad "a rendu service à de nombreux groupes d'évêques, notamment à l'occasion de leurs visites ad limina au Siège apostolique", indiquent les membres du comité permanent de l'IMBISA.

Advertisement

Dans la déclaration signée par le président de l'IMBISA, Mgr Lucio Andrice Muandula, du diocèse de Xai-Xai au Mozambique, les représentants des évêques catholiques d'Afrique australe rappellent comment la religieuse, décédée à l'âge de 92 ans, a aidé les évêques à s'orienter dans les différents dicastères du Vatican.

Les représentants de l'IMBISA disent avoir "une expérience directe de son aide et de sa générosité lorsqu'elle a fait cela avec sa communauté, 'The Work of The Church'". ’”

La veille de l'Immaculée Conception, en 1946, Mère Trinidad a reçu de Dieu ce qu'elle a décrit comme "une authentique invasion".  

Selon Vatican News, elle a expliqué que lorsque l'invasion s'est produite, c'était comme si le Seigneur se tenait devant elle et lui demandait : "Veux-tu l'amour ? Je suis l'amour infini. Veux-tu la joie ? Je suis la joie infinie."

Elle s'est consacrée au Seigneur en privé, en réponse au Seigneur.

More in Afrique

Dans leur déclaration du 10 septembre, les évêques catholiques à la tête de la conférence régionale de neuf membres ont fait l'éloge de Mère Trinidad, qui a fait preuve d'humilité en déclarant : "Même si elle a travaillé si dur pour l'amélioration des autres, elle ne s'en est jamais vraiment attribué le mérite, car elle y voyait un appel divin destiné à l'amélioration de la Sainte Église de Dieu. ”

Les membres du comité permanent de l'IMBISA ajoutent que les conférences spirituelles, que Mère Trinidad a animées de son vivant, "témoignent d'une personne immergée dans une vie de prière et jouissant d'une relation spéciale avec Dieu."

"Elle était toujours prête à partager ces richesses spirituelles avec les multitudes qui croisaient son chemin. Nous sommes convaincus que ces entretiens spirituels et son travail avec la communauté qu'elle a fondée, 'L'Œuvre de l'Église', resteront un témoignage de la vivacité de sa foi et de son esprit", disent-ils.

Dans la déclaration du 10 septembre, les membres du comité permanent de l'IMBISA affirment que Mère Trinidad était consciente de son pèlerinage sur terre. 

"Mère Trinidad (était) toujours consciente qu'elle était un pèlerin sur cette terre", disent-ils.

Advertisement

Les évêques catholiques rappellent également, à propos de Mère Trinidad, qu'en mars 1973, elle a déclaré : "Je cherche la lumière du Soleil éternel, la chaleur de ses charbons, l'éclat de ses feux, les flammes ardentes de ses volcans candides ; et je cherche, en même temps, la fraîcheur de sa brise, la fraîcheur de ses fontaines, la satiété de ses sources, la nourriture de ses fruits et le contact de son amour". ’”

"Nous prions pour que Mère Trinidad, qui attendait avec impatience toute cette chaleur et cette beauté de Dieu, puisse maintenant jouir de la vision béatifique promise à tous ceux qui croient", implorent les représentants des évêques catholiques du Mozambique, d'Afrique du Sud, d'Angola, de São Tomé et Príncipe, du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, de Namibie et du Zimbabwe.