Advertisement

Une entité catholique en Afrique mobilise des signatures pour plaider en faveur de décisions respectueuses du climat

La direction du Mouvement Laudato Si' en Afrique, une organisation catholique qui défend la protection de la terre et la justice écologique, appelle les chrétiens du continent à apposer leur signature sur la pétition catholique "Healthy Planet, Healthy People" et à faire pression sur les dirigeants politiques pour qu'ils prennent des décisions favorables au climat. 

Dans une interview du vendredi 24 septembre avec ACI Afrique, le responsable des programmes du mouvement Laudato Si' en Afrique, le père Benedict Ayodi, a déclaré que la pétition qui doit être présentée aux dirigeants participant à la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP 15) et à la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP 26) vise à soutenir l'appel du pape François à prendre soin de la terre dans sa lettreencycliqueLaudato Si'.

"Nous lançons un appel pressant à tous les catholiques, aux particuliers et à nos partenaires, notamment les institutions et organisations catholiques, les écoles et les paroisses, pour qu'ils se mobilisent et signent la pétition", a déclaré le responsable de l'organisation anciennement connue sous le nom de Mouvement catholique mondial pour le climat (GCCM). 

Il a ajouté : "Nous avons besoin des signatures afin de soutenir le pape dans ce qu'il dit dans Laudato Si'. Il s'agit surtout de demander aux dirigeants mondiaux de prendre des mesures en faveur du climat et de la justice climatique dès que possible, car nous sommes confrontés à la catastrophe du changement climatique."

"Il est également de notre responsabilité, en tant que croyants, d'être de bons intendants de l'environnement", a ajouté le père Ayodi, soulignant la nécessité pour les chrétiens de signer la pétition défendue par le mouvement Laudato Si' et le Dicastère pour le développement humain intégral (DIHD). 

Advertisement

Il a expliqué que les Africains, dont la réponse à la pétition lancée en mai a été lente, doivent participer activement à la campagne car ils sont les plus touchés par la dégradation de l'environnement. 

"En Afrique, la réponse a été un peu lente parce que la pétition a été principalement en ligne", a déclaré le père Ayodi. 

Il a expliqué : "Dans Laudato Si', le pape indique très clairement que nous sommes interconnectés et que nos solutions doivent être intégrales. Le pape a également déclaré que les personnes qui souffrent le plus du changement climatique sont les pauvres et les personnes vulnérables. En Afrique, beaucoup de nos populations sont pauvres et nous ressentons déjà les effets du changement climatique."

"Nous subissons l'impact du changement climatique et, en signant, nous ajoutons notre voix à celle des Africains pour dire que le changement climatique nous affecte", a déclaré le membre de l'Ordre des Frères Mineurs Capucins (OFM Cap.).

Dans la pétition catholique "Healthy Planet, Healthy People", les mobilisateurs de l'appel affirment que "notre maison commune et notre famille commune souffrent." 

More in Afrique

"La biodiversité de notre planète se désintègre aux mains des humains", disent-ils et expliquent que les scientifiques estiment que les humains poussent les espèces à l'extinction "à un rythme jusqu'à 1 000 fois plus rapide que sans influence humaine."

Ils ajoutent : "Parallèlement, l'aggravation de la crise climatique entraîne une hausse du niveau des mers et des conditions météorologiques plus extrêmes, dévastant des vies et des moyens de subsistance. La crise climatique et l'effondrement de la biodiversité sont des crises jumelles. Le réchauffement de la planète exacerbe la perte en spirale d'espèces irréprochables. Et la poursuite de la perte de la nature compromettra notre capacité à respecter la limite de 1,5 degré pour le réchauffement de la planète."

Les mobilisateurs de la pétition affirment en outre que l'humanité "se dirige vers une catastrophe mondiale" si aucune mesure urgente n'est prise.

Dans l'interview du 24 septembre avec ACI Afrique, le père Ayodi insiste sur la nécessité de signer la pétition en disant : "Les signatures ont une voix forte et vous pouvez faire du plaidoyer à travers elles. Veuillez signer la pétition."

La pétition sera utile au peuple africain car l'appel pourra être soumis à la délégation de l'Union africaine (UA) qui participera aux COP 15 et COP 26, a-t-il ajouté.

Advertisement

"Nous pouvons soumettre notre pétition à la délégation de l'UA. Dans les COP, les gens négocient au niveau régional, comme l'UA négociera depuis l'Afrique, car nos problèmes sont différents de ceux d'autres endroits", a déclaré le père Ayodi. 

En tant qu'Africains, a déclaré le prêtre catholique, "nous allons fortement là-bas parce que nous avons de grandes populations et nous avons des terres massives qui sont détruites par la coupe des forêts, les conflits et les maladies."

Outre l'accès à la pétition en ligne sur https://thecatholicpetition.org/, le père Ayodi a déclaré que le peuple de Dieu en Afrique peut s'adresser au mouvement Laudato Si' par l'intermédiaire des prêtres de paroisse et des animateurs Laudato Si' pour obtenir des pétitions sur papier. 

"Vous pouvez nous joindre pour obtenir des pétitions sur papier, puis les signer et nous les renvoyer par le biais d'une photo, ou nous appeler pour recueillir la pétition", a déclaré le prêtre kényan, ajoutant que le mouvement Laudato Si' a des représentants sur tout le continent africain.  

Le Mouvement Laudato Si' en Afrique peut également être joint par téléphone au +254793521080 ou par courriel à [email protected]