Advertisement

"Je pouvais sentir sa sainteté" : Le chirurgien qui a opéré le cardinal guinéen basé au Vatican

Le chirurgien qui a pratiqué une opération sur le cardinal Robert Sarah dans le sud de l'Italie en juillet a déclaré que le fait de traiter le cardinal guinéen lui a permis de voir l'éminent homme d'église d'une nouvelle manière.

"Quand il était seul dans sa chambre, j'ai saisi quelques occasions de lui parler un peu", a déclaré Domenico Veneziano à CNA.

Le médecin a déclaré que lorsqu'il s'est rendu dans la chambre d'hôpital de Sarah, "je pouvais sentir sa sainteté... Il m'a parlé des papes et de leur caractère unique. Nous avons aussi eu quelques occasions de plaisanter".

"Je peux dire que cela a été un honneur de connaître les deux côtés du cardinal Sarah : l'homme et l'Éminence", a déclaré Veneziano, en référence au titre honorifique donné aux cardinaux.

Le cardinal Sarah, 76 ans, préfet à la retraite du bureau de la liturgie du Vatican, a subi en juillet une intervention chirurgicale assistée par robot sur sa prostate, selon le directeur de la santé de l'hôpital où l'intervention a eu lieu.

Advertisement

L'opération urologique a été réalisée à l'aide du robot da Vinci, une technologie utilisée depuis 2016 au Grand hôpital métropolitain (GOM) de Reggio de Calabre, une ville située à l'extrême sud de la péninsule italienne.

Veneziano a réalisé l'opération de Sarah depuis la console du robot da Vinci, tandis qu'un autre chirurgien l'assistait au chevet du patient.

L'opération assistée par un robot est une alternative moins invasive que la chirurgie ouverte, a expliqué M. Veneziano, ce qui a permis au cardinal de se rétablir plus rapidement.

L'opération n'a donné lieu à "aucune complication, aucun problème peropératoire. Je dois admettre que je pouvais sentir la pression d'opérer une personne d'un tel standing", a ajouté le chirurgien.

M. Veneziano, qui a effectué quelques contrôles de routine sur Sarah à Rome en septembre, a déclaré que "le cardinal se porte bien".

More in Afrique

Il a noté que le cardinal était toujours en mesure de remplir son programme chargé après l'opération, se rendant dans cinq pays différents au cours du premier mois post-opératoire.

"Dans le plein respect de sa vie privée, je peux dire que sa maladie, pour être correctement traitée, nécessitait une chirurgie de haute précision", a-t-il noté.

M. Veneziano, qui s'installera à New York avec sa famille l'année prochaine, a déclaré qu'il espérait continuer à suivre les progrès du cardinal.

"Après avoir lu beaucoup de choses sur lui dans les médias, avec tous les conflits et le mystère que certains journalistes ont déversé sur lui, j'ai été sincèrement étonné de le connaître personnellement et de partager quelques réflexions avec lui", a-t-il déclaré.

M. Veneziano a décrit Sarah comme "un véritable partisan des principes chrétiens originels, une personne très cultivée et profonde qui est prête à servir l'Église pour le reste de sa vie."

Advertisement

"J'ai eu le sentiment qu'il a été injustement attaqué par les médias, pour une mauvaise interprétation de son travail, peut-être pour faire des nouvelles", a suggéré le chirurgien, ajoutant qu'"une personne qui vit pour répandre l'amour et les principes chrétiens est exactement le profil que tout chrétien rechercherait dans le prochain pape."

Le cardinal Sarah est "un homme bon avec une aura de sainteté", a-t-il ajouté.