Advertisement

Pape François: L'Église catholique doit être ouverte et accueillante envers les autres

Le pape François a déclaré dimanche que l'Église catholique doit être ouverte et accueillante envers les autres, avertissant que la division et l'exclusion viennent de Satan.

"Nous devons être vigilants sur la fermeture dans l'Église aussi", a-t-il déclaré avant de diriger la prière de l'Angélus au Vatican le 26 septembre.

"Parce que le diable, qui est le diviseur - c'est ce que signifie le mot 'diable' - insinue toujours des soupçons pour diviser et exclure", a-t-il ajouté.

S'exprimant depuis une fenêtre donnant sur la place Saint-Pierre, François a déclaré que parfois les catholiques, au lieu d'avoir des communautés humbles et ouvertes, "peuvent donner l'impression d'être les "premiers de la classe" et de tenir les autres à distance."

"Demandons la grâce de surmonter la tentation de juger et de catégoriser, a-t-il dit, et que Dieu nous préserve de la mentalité du 'nid', celle qui consiste à se garder jalousement dans le petit groupe de ceux qui se considèrent bons."

Advertisement

Le pape François a mis en garde contre le fait qu'il y a parfois des groupes de personnes, comme un prêtre et ses paroissiens, certains agents pastoraux, ou des mouvements et associations aux charismes particuliers qui se ferment aux étrangers.

"Tout cela court le risque de transformer les communautés chrétiennes en lieux de séparation et non de communion", a-t-il déclaré. "L'Esprit Saint ne veut pas la fermeture, il veut l'ouverture, et des communautés accueillantes où il y a une place pour chacun".

Après avoir dirigé l'Angélus, une prière traditionnelle sur la Vierge Marie, le pape a évoqué la célébration, le 26 septembre, de la Journée mondiale du migrant et du réfugié.

Il a déclaré qu'"il est nécessaire de marcher ensemble, sans préjugés et sans peur, en nous plaçant aux côtés de ceux qui sont les plus vulnérables : les migrants, les réfugiés, les personnes déplacées, les victimes de la traite et les abandonnés. Nous sommes appelés à construire un monde toujours plus inclusif qui n'exclut personne."

François a salué plusieurs groupes ayant pour but d'aider les migrants et les réfugiés, qui étaient rassemblés sous lui sur la place Saint-Pierre.

More in Afrique


"Merci à tous pour votre engagement généreux", a-t-il déclaré. Le pape a ensuite invité toutes les personnes présentes à visiter la sculpture "Anges inconscients" avant de quitter le Vatican.

La statue de bronze de 20 pieds de haut, dévoilée en 2019, s'inspire du passage de Hébreux 13:2 : "Soyez accueillants envers les étrangers, beaucoup ont diverti des anges à leur insu."

La sculpture, réalisée par l'artiste canadien Timothy Schmalz, représente des migrants à travers l'histoire entassés sur un bateau avec la Sainte Famille.

En montrant la statue sur la place Saint-Pierre, le pape François a déclaré : "Attendre le regard de ces personnes et accueillir dans ce regard l'espoir de recommencer à vivre que chaque migrant a aujourd'hui."

"Allez-y, voyez ce monument", a-t-il exhorté. "Ne fermons pas les portes à leur espoir".

Advertisement

 

Avant l'Angélus, le pape a également réfléchi à l'Évangile du jour tiré de saint Marc, dans lequel l'évangéliste rappelle que Jésus a dit à ses disciples : "Si ta main te fait pécher, coupe-la. Il vaut mieux pour vous entrer dans la vie mutilé que d'aller avec deux mains dans la géhenne, dans le feu inextinguible."

Selon le pape François, Jésus veut que nous cessions de juger les autres et que nous nous préoccupions d'abord de notre propre comportement. "En effet, le risque est d'être inflexible envers les autres et indulgent envers nous-mêmes", a-t-il noté.

"Jésus est radical, exigeant, mais pour notre propre bien, comme un bon médecin", a-t-il poursuivi. "Chaque coupe, chaque émondage, c'est pour que nous puissions mieux grandir et porter du fruit dans l'amour".

"Demandons-nous alors : qu'est-ce qui, en moi, est contraire à l'Évangile ? Qu'est-ce que, concrètement, Jésus veut que je retranche de ma vie ?"

"Prions Marie Immaculée, pour qu'elle nous aide à être accueillants envers les autres et vigilants sur nous-mêmes", a-t-il conclu.