Advertisement

Une religieuse libérée après des années de captivité au Mali remercie Dieu et tous ceux qui ont facilité sa libération

Sister Gloria Cecilia Narváez. CEC Sister Gloria Cecilia Narváez. CEC

Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoti, une missionnaire qui a été enlevée au Mali en février 2017 et détenue pendant près de cinq ans, a posté dimanche sur Twitter pour remercier Dieu et tous ceux qui ont permis sa libération.

Dans son message du 17 octobre, Sr Gloria a déclaré : "Je veux élever mon action de grâce à Dieu en ce jour car je l'ai senti proche de moi pendant cette captivité."

"Mes remerciements à Sa Sainteté le pape François, au gouvernement italien, aux agences de renseignement italiennes, aux autorités maliennes, au cardinal Zerbo", a déclaré la religieuse.

Après sa libération, le cardinal Jean Zerbo de Bamako a déclaré à l'AFP : "Nous avons beaucoup prié pour sa libération. Je remercie les autorités maliennes et les personnes de bonne volonté qui ont rendu cette libération possible."

Sœur Gloria a également remercié " le Dr Iván Duque, président de la Colombie, et tout le gouvernement colombien, l'ambassadeur de Colombie en Italie, le Dr Jorge Mario, GAULA, la Conférence épiscopale, les évêques et les prêtres, les religieux et religieuses, les groupes paroissiaux, les laïcs engagés, les groupes de prière ".

Advertisement

La religieuse a également remercié " les institutions éducatives, le personnel enseignant et administratif, les étudiants et les anciens élèves, la congrégation des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée, ma famille, toutes les personnes qui ont prié pour moi et ont rendu ma libération possible, et celles qui m'ont renforcée et m'ont accueillie avec leurs gentils gestes de fraternité, un sincère 'Que Dieu vous récompense'. "

Des hommes armés ont enlevé Sœur Cecilia, membre des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée et originaire de Colombie, à Karangasso, à environ 90 miles au sud de San, le 7 février 2017. Les hommes ont forcé Sœur Cecilia à remettre les clés de l'ambulance de la communauté. Le véhicule a ensuite été retrouvé abandonné. Trois autres sœurs étaient présentes dans leur maison mais se sont échappées.

Selon l'Associated Press, un juge du pays a inculpé quatre personnes en lien avec l'enlèvement en avril 2017.

Sœur Cecilia avait servi au Mali pendant 12 ans avant son enlèvement. Sa communauté administre un grand centre de santé dans le pays, ainsi qu'un foyer où elles s'occupent d'une trentaine d'orphelins âgés d'un à deux ans.

Les sœurs religieuses enseignent l'alphabétisation à quelque 700 femmes musulmanes. Elles travaillent sur un projet de grange pour les périodes de pénurie alimentaire, car de nombreuses mères de la région meurent de malnutrition.

More in Afrique

En juillet, Sœur Cecilia a identifié le groupe qui la détenait comme étant Jama'at Nasr al-Islam wal Muslimin, un groupe islamiste militant en Afrique de l'Ouest et au Maghreb.

Elle a été libérée le 9 octobre.