Advertisement

Aujourd'hui, 18 novembre, nous célébrons Sainte Rose Philippine Duchesne

Sainte Rose est née dans une famille riche et politique le 29 août 1769 à Grenoble, en France. Son père, Pierre François Duchesne, était un avocat, un homme d'affaires et un éminent dirigeant civique de Grenoble, tandis que sa mère, Rose Perier, était membre d'une grande famille de la région dauphinoise. Dès l'âge de huit ans, Sainte Rose a eu le désir d'évangéliser les Amériques, en entendant un missionnaire jésuite parler de son travail là-bas. Elle a reçu une éducation de base à la maison par des précepteurs, et une éducation religieuse par sa mère.

Éduquée à partir de l'âge de 12 ans au couvent des religieuses de la Visitation à Grenoble, Rose les rejoint en 1788 à l'âge de 19 ans sans la permission ou la connaissance de sa famille. Ils s'opposent d'abord violemment à son choix, mais finissent par céder.

En 1804, elle rejoint la Société du Sacré-Cœur, qui l'envoie aux États-Unis en 1818. Du couvent et de l'école qu'elle a fondés à St Charles, Mo. -- Charles, dans le Maine, puis à Florissant, dans le Maine. -- Charles, dans le Missouri, puis à Florissant, dans le Missouri, elle a parcouru un vaste territoire, fondant des écoles pour filles, faisant des œuvres de charité et, enfin, s'occupant des Amérindiens.

Sainte Rose Duchesne était une missionnaire courageuse et une bienfaitrice bien connue. Elle passa ses dix dernières années de retraite dans une minuscule cabane du couvent de Saint Charles, Missouri, où elle vécut de façon austère et dans la prière constante. Elle est morte le 18 novembre 1852 à Saint Charles, Missouri.

Elle a été béatifiée le 12 mai 1940 par le pape Pie XII, et canonisée le 3 juillet 1988 par le pape Jean-Paul II. On l'appelle souvent "la Dame de la Miséricorde" ou "la femme qui prie toujours".

Advertisement