Advertisement

Aujourd'hui, 19 novembre, nous célébrons saint Raphaël Kalinowski

Saint Raphaël est né en 1835 sous le nom de Joseph, fils d'André et de Josepha Kalinowski, dans l'actuelle Lituanie. Saint Raphaël a ressenti très tôt un appel à la prêtrise, mais il a décidé de terminer ses études. Il a étudié la zoologie, la chimie, l'agriculture et l'apiculture à l'Institut d'agronomie de Hory Horki, en Russie, et à l'Académie du génie militaire de Saint-Pétersbourg, en Russie.

Saint-Raphaël est devenu lieutenant dans le corps du génie militaire russe en 1857. À ce poste, il était responsable de la planification et supervisait la construction du chemin de fer entre Koursk et Odessa. Il a été promu capitaine en 1862 et stationné à Brest-Litovsk. À Bret-Litovsk, il a créé, enseigné et couvert tous les frais d'une école du dimanche, acceptant toute personne intéressée.

En 1863, il soutient l'insurrection polonaise. Il démissionne de l'armée russe et devient le ministre de la guerre de la rébellion pour la région de Vilna. Il n'accepte cette charge qu'à condition de ne jamais prononcer de condamnation à mort ni d'exécuter un prisonnier. Il est rapidement arrêté par les autorités russes et, en juin 1864, il est condamné à mort pour son rôle dans la révolte. Craignant de créer un martyr politique, elles commuent sa peine en dix ans de travaux forcés dans les mines de sel de Sibérie. Il a passé une partie de sa peine à Irkoutsk, où ses reliques ont été déplacées pour sanctifier la nouvelle cathédrale.

À sa libération en 1873, il a été exilé de sa région natale en Lituanie. Il s'est installé à Paris, en France, où il a travaillé comme précepteur pendant trois ans. En 1877, il répond enfin à l'appel de la vie religieuse qu'il a longtemps entendu et rejoint l'ordre des Carmes à Graz, en Autriche, sous le nom de Raphaël. Il a étudié la théologie en Hongrie, puis a rejoint la maison des carmélites à Czama, en Pologne. Il a été ordonné le 15 janvier 1882.

Saint Raphaël a œuvré pour le retour des carmes déchaussés en Pologne et pour l'unité de l'Église. Il a fondé un couvent à Wadowice, en Pologne, en 1889, et a travaillé aux côtés du bienheureux Alphonse-Marie Marurek. Il était un directeur spirituel réputé, tant pour les catholiques que pour les orthodoxes. Il était considéré comme un curé enthousiaste et passait d'innombrables heures avec ses paroissiens au confessionnal. Saint Raphaël est mort en 1907 et a été canonisé par le pape Jean-Paul II en 1991.

Advertisement