Advertisement

Le Vatican dévoile la devise de l'année jubilaire 2025, résumée dans "Pèlerins de l'espoir"

Le pape François ouvre les portes saintes de la basilique Saint-Pierre pour commencer l'année de la miséricorde, le 8 décembre 2015. L'Osservatore Romano. Le pape François ouvre les portes saintes de la basilique Saint-Pierre pour commencer l'année de la miséricorde, le 8 décembre 2015. L'Osservatore Romano.

Les préparatifs sont déjà en cours à Rome pour le Jubilé 2025, une année spéciale de grâce et de pèlerinage dans l'Église catholique.

Mgr Rino Fisichella a rencontré le pape François ce mois-ci pour discuter de la devise du jubilé.

Dans une vidéo publiée par Vatican News le 13 janvier, Mgr Fisichella a révélé que la devise approuvée par le pape "peut se résumer en deux mots : Pèlerins de l'espérance".

Le Jubilé de 2025 sera le premier jubilé ordinaire de l'Église depuis le Grand Jubilé de l'an 2000, conduit par saint Jean-Paul II. Le Jubilé de la miséricorde ouvert par le pape François en 2015 était un jubilé extraordinaire.

Mgr Fisichella dirige le dicastère du Vatican chargé de l'organisation de l'événement, le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

Advertisement

"Il y a tellement de travail à faire", a-t-il déclaré.

Le Jubilé de 2025 comprendra l'ouverture de la Porte sainte dans la basilique Saint-Pierre. Les pèlerins qui franchiront cette porte - qui n'est ouverte que pendant les années jubilaires, généralement tous les 25 ans ou lorsqu'un pape demande un jubilé extraordinaire - pourront bénéficier d'une indulgence plénière dans les conditions habituelles.

Les quatre basiliques majeures de Rome ont toutes des portes saintes. Pendant le Jubilé extraordinaire de 2015, le pape François a également accordé aux églises cathédrales du monde entier la permission d'établir et d'ouvrir une porte sainte.

Les jubilés ont des racines bibliques, puisque l'ère mosaïque a établi des années jubilaires qui devaient avoir lieu tous les 50 ans pour la libération des esclaves et la remise des dettes comme manifestations de la miséricorde de Dieu.

Cette pratique a été rétablie en 1300 par Boniface VIII. Les pèlerins de Rome se voyaient accorder une indulgence plénière. Entre 1300 et 2000, 29 années jubilaires ont été organisées à Rome.

More in Afrique

"Passer la Porte Sainte signifie redécouvrir la miséricorde infinie du Père qui accueille tous les hommes et va personnellement à la rencontre de chacun d'eux. C'est lui qui nous cherche ! C'est lui qui vient à notre rencontre", a déclaré le pape François en ouvrant la Porte sainte jubilaire de la basilique Saint-Pierre, le 8 décembre 2015.

"En franchissant la Porte Sainte, puissions-nous donc sentir que nous faisons nous-mêmes partie de ce mystère d'amour, de tendresse. Laissons de côté toute peur et toute crainte, car elles ne conviennent pas aux hommes et aux femmes qui sont aimés. Au contraire, faisons l'expérience de la joie de la rencontre avec cette grâce qui transforme tout", a-t-il déclaré.