Advertisement

Le Forum des évêques catholiques d'Afrique australe est basé sur la "recherche de la communion" : selon un responsable

Logo officiel du Synode sur la synodalité. Crédit : Vatican Media Logo officiel du Synode sur la synodalité. Crédit : Vatican Media

Le forum des évêques catholiques appelé Réunion interrégionale des évêques d'Afrique australe (IMBISA) est fondé sur une "recherche de communion", a déclaré un responsable de cette entité de neuf nations.

Le coordinateur du département pastoral de l'IMBISA, qui a fait référence aux préparatifs en cours pour le synode sur la synodalité qui doit se tenir en 2023, a déclaré que chaque synode est un exercice de communion.

"L'existence même et la fondation de l'IMBISA sont basées sur la recherche de la communion entre les églises locales dans la région de l'Afrique australe et au-delà", a déclaré le père Rafael Sapato dans sa réflexion du lundi 25 avril.

Le père Sapato a déclaré que le terme "communion" se réfère principalement à l'église basée sur la participation à la vie de la Sainte Trinité.

Le prêtre catholique mozambicain a déclaré que la communion dans la région de l'Afrique australe et dans le monde entier était à son meilleur pendant la période du COVID-19, ajoutant qu'il y avait beaucoup de partage qui allait des choses matérielles aux choses non matérielles.

Advertisement

"Pendant la période de la pandémie COVID-19, l'humanité a vécu et vit encore cette expérience avec une grande intensité. Parce que beaucoup ont partagé et partagent encore le sentiment commun d'anxiété de contracter le virus, la conscience de la fragilité ainsi que l'expérience du défi de la distance et de l'isolement est contre la nature sociale de l'homme", a-t-il dit.

Le membre du clergé du diocèse de Lichinga, au Mozambique, a ajouté : "La pandémie de COVID-19, par rapport à la communion, a une fonction ambivalente, en ce sens qu'elle est une occasion où l'humanité manifeste fortement des sentiments négatifs et en même temps positifs."

Le responsable du forum, qui a été officiellement constitué en 1978 pour relier les conférences épiscopales catholiques d'Angola, du Botswana, d'Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie, de São Tomé et Príncipe, d'Afrique du Sud et du Zimbabwe, a déclaré que, pendant 47 ans, la région s'est mise au défi, dans son cheminement de foi, de continuer à cimenter sa communion avec la Sainte Trinité.

À cette fin, le père Sapato a déclaré, en référence à l'engagement envers la communion, que "le synode convoqué par Sa Sainteté le pape François sur la synodalité semble être un facteur galvanisant pour accélérer cette marche."

Selon lui, les Églises locales de la région d'Afrique australe ne rencontreront pas beaucoup de difficultés pour atteindre l'objectif proposé en matière de communion, "puisque l'Afrique est un terrain fertile pour l'expérience de la communion."

More in Afrique

Il a ajouté : "Cette conviction est étayée par le fait que dans les zones rurales, et de nombreuses parties de notre région africaine sont rurales, il est naturel de voir les gens manger dans la même assiette, se laver les mains dans le même bassin et boire dans le même bol."

Il a expliqué : "Le message clair que ce geste transmet est le suivant : il y a quelque chose de commun en nous, notre humanité."

"Dans la communion, quelque chose de précieux est partagé", a déclaré le père Sapato, avant d'ajouter : "Dieu, dans l'Incarnation, a partagé sa propre vie avec l'humanité. Le sentiment de communion fait que nous avons toujours l'autre à l'esprit, afin qu'il ait lui aussi la même chance."