Advertisement

Les universitaires africains espèrent une longue synodalité au-delà du Synode des évêques d'octobre 2023

Un groupe de travail composé de théologiens, de professionnels et d'universitaires qui ont participé à un symposium organisé par l'Initiative africaine pour la synodalité (ASI) sur les préparatifs en cours pour le Synode sur la synodalité ont exprimé leur confiance dans le fait que les délibérations synodales se poursuivront au-delà du Synode des évêques d'octobre 2013.

L'ASI est un partenariat entre la Conférence des Jésuites d'Afrique et de Madagascar (JCAM), le Symposium des Conférences Episcopales d'Afrique et de Madagascar (SECAM), et l'Association des Conférences Episcopales Membres d'Afrique de l'Est (AMECEA).

Il a été créé pour générer des idées et des ressources créatives visant à soutenir les églises locales en Afrique et à leur permettre de s'engager de manière fructueuse et constructive dans le processus synodal.

Dans un rapport que les représentants de l'ASI ont compilé à la suite de leur colloque de trois jours en mars, et qu'ils ont partagé avec l'ACI Afrique le 6 mai, l'équipe d'universitaires africains comprenant des membres du clergé, des religieux et religieuses, et des laïcs a déclaré que la synodalité est censée être un mode de fonctionnement quotidien de l'Église, et donc des délais.

"Nous espérons que la synodalité ne se terminera pas avec le synode. Nous croyons que la synodalité est une pédagogie et un mode de vie de l'Église qui se poursuit à long terme", a déclaré l'équipe d'universitaires dans son rapport à la suite du colloque de l'ASI.

Advertisement

Dans le rapport partagé avec ACI Afrique qui a été signé par 17 autres théologiens et professionnels de toute l'Afrique, y compris Sr. Wilhelmina Uhai Tunu, un membre de l'Organisation de l'éthique théologique catholique dans l'Église mondiale, Sr. Josée Ngalula, membre de la Commission Théologique Internationale, Sr. Leonida Katunge, avocate de la Haute Cour du Kenya, et le Père Anthony Makunde, secrétaire général de l'AMECEA, les représentants de l'ASI mettent en garde contre "une mentalité de rigidité".

Ils ont déclaré : "En construisant l'ouverture et des systèmes de confiance, en changeant une mentalité de rigidité et en construisant une culture d'écoute ouverte aux suggestions et aux critiques, nous croyons que nous pouvons vraiment devenir une Église remplie de l'Esprit, un témoignage vivant du Christ au service des marginalisés et des exclus en Afrique et dans le monde, et un lieu qui accueille tout le peuple de Dieu."

Le colloque a réuni des universitaires de toute l'Afrique qui ont exploré l'élément d'écoute du processus du Synode sur la synodalité d'un point de vue africain.

L'objectif du colloque était de fournir une plate-forme aux catholiques du continent africain pour discuter, discerner et proposer une vision de la synodalité d'un point de vue africain.

Dans une interview accordée à ACI Afrique en marge de l'événement de mars, le père Nicholaus Segeja M'hela de Tanzanie, qui est le directeur du campus de Gaba de l'Université catholique d'Afrique de l'Est (CUEA) basée au Kenya, a déclaré que le voyage du Synode sur la synodalité est une occasion de repenser les diverses valeurs africaines.

More in Afrique

Le membre du clergé du diocèse catholique de Mwanza, en Tanzanie, qui travaille également au Secrétariat général du Synode des évêques, a souligné la nécessité d'isoler les cultures africaines utiles des cultures rétrogrades.

"La solidité implique d'éclairer les parties sombres de nos cultures. Nous devons porter un regard critique sur ce qui se passe autour de nous, promouvoir ce qui est utile et laisser de côté ce qui ne l'est pas. La Parole de Dieu nous guidera dans ce processus. Les enseignements de l'Église et la sagesse d'autres personnes nous aideront dans ce discernement", a-t-il déclaré à ACI Afrique lors de l'interview du 10 mars.

Dans leur rapport du 6 mai, les représentants de l'ASI ont fait référence à l'histoire de la Pentecôte dans le chapitre 2 des Actes des Apôtres, affirmant que cette histoire "encadre délibérément cette vision de la synodalité".

"C'est l'histoire de disciples encore rassemblés, craintivement fermés sur eux-mêmes, qui ont été poussés par l'Esprit Saint à sortir d'eux-mêmes, de leurs peurs, sur le marché, dans l'histoire", ont déclaré les universitaires catholiques africains, avant d'ajouter : "Nous, l'Église, sommes le résultat de cet acte d'audace rempli d'Esprit. Aujourd'hui, nous sommes appelés à un renouvellement de cet événement de Pentecôte."

Selon eux, la synodalité n'est pas "un nouveau slogan", mais une invitation à réformer et à renouveler en profondeur l'Église pour mieux servir le peuple de Dieu.

Advertisement

La synodalité, selon les représentants de l'ASI, est aussi une invitation à répondre aux multiples menaces à la vie qui caractérisent l'expérience quotidienne du peuple de Dieu.

Dans leur appel au peuple de Dieu à embrasser une culture sans fin de la synodalité, les universitaires ont déclaré : "Nous implorons l'Esprit Saint d'accompagner ce voyage synodal, et nous croyons profondément que l'Église du troisième millénaire devrait embrasser la voie de la synodalité."

"Nous nous engageons à servir de facilitateurs pour éduquer et promouvoir la sensibilisation et la construction d'une culture de la synodalité. Nous décidons également de nous mettre à disposition pour les prochaines phases du Synode sur la Synodalité et au-delà", ont déclaré les représentants de l'ASI dans leur rapport partagé avec ACI Afrique le 6 mai.