Ne vous laissez pas "emporter par la corruption" : Un évêque angolais aux dirigeants catholiques

Mgr Emílio Sumbelelo, évêque du diocèse de Vianna, Angola.
Credit: Domaine public

Lors du lancement officiel des activités de l'Association chrétienne des cadres et dirigeants (ACGD) d'Angola pour la nouvelle année, l'évêque de Viana, Emílio Sumbelelo, a lancé un appel aux membres de l'ACGD pour qu'ils mènent une vie exemplaire, guidée par l'esprit d'intendance et les vertus qui y sont liées.

"En tant que membres de cette grande association, vous devez mener une vie intègre qui mérite d'être imitée. L'intégrité exige que le membre ne se laisse pas emporter par la corruption", a déclaré Mgr Sumbelelo à près de 100 membres de l'ACGD mardi 4 février lors de la messe solennelle.

Il a ajouté : "L'intégrité implique également de savoir refuser des cadeaux, des avantages pécuniaires ou matériels à quiconque, ce qui peut représenter une relation inappropriée, c'est-àdire un acte de corruption. ”

"Nous voulons compter sur vous en cette heure urgente et singulière pour partir vers notre Église et notre nation", a dit le prélat angolais et a poursuivi, "Nous voulons compter sur vous en tant que baptisés, en tant que catholiques qui maîtrisent bien la Doctrine sociale de l'Église pour faire une différence dans notre société".

Il a souligné : "A une époque où l'homme veut mettre Dieu de côté, abandonner son histoire et construire son histoire sans Dieu, l'Eglise catholique veut avoir un laïcat fort qui puisse apporter Dieu et son message de justice et de paix aux réalités temporelles".

Créée en février 2009, l'ACGD est une association catholique à but non lucratif composée de dirigeants et d'hommes et femmes d'affaires qui sont catholiques de par leur baptême.

Les membres sont appelés à vivre comme le "sel de la terre et la lumière du monde" à l'intérieur ou à l'extérieur de l'Église. Les managers et les dirigeants sont également invités à être des modèles de vie que les autres peuvent imiter, a déclaré l'évêque.

"Nous connaissons tous l'importance du sel dans notre vie quotidienne", a déclaré et expliqué l'évêque Sumbelelo, "le sel sert à donner un bon goût aux aliments. Aussi, par votre conduite dans l'exercice de vos activités, nous sommes appelés à être des modèles pour nos frères".

Selon le prélat angolais, "le sel sert à sauver la nourriture de la corruption. Si nous voulons préparer du poisson, nous mettons du sel pour qu'il ne se gâte pas, pour qu'il ne soit pas corrompu".

L'ACGD vise également à approfondir, diffuser et appliquer dans la pratique la doctrine chrétienne et sociale de l'Eglise concernant la vie des affaires, la promotion du développement intégral du peuple de Dieu dans la société.

"Chacun d'entre vous dans cet univers troublé qui est le nôtre doit être un ambassadeur du message évangélique prêt à appliquer dans la pratique la doctrine chrétienne et sociale de l'Eglise concernant la vie des entreprises ; la promotion de la paix, de la justice sociale et du développement individuel pour un monde meilleur", a insisté l'Ordinaire local du diocèse de Vianna.

"Nous devons lutter pour l'équité dans la relation, ce qui suppose un esprit de justice fondé sur l'intégrité, c'est-à-dire une justice naturelle comme volonté de reconnaître avec impartialité le droit de chacun", a conclu Mgr Sumbelelo.

L'ACGD est implantée dans 15 des 19 diocèses de la Conférence épiscopale d'Angola et de São Tomé (CEAST) et se prépare à lancer une campagne de lutte contre la corruption, en collaboration avec certaines institutions publiques et agences internationales.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]