"Nous sommes préoccupés par l'effondrement des services" : Les évêques au Lesotho

Les évêques du Lesotho avec le nonce apostolique (2ème à gauche) lors de leur session plénière.
Credit: Radio Maria Lesotho/ Facebook

Les évêques catholiques du Lesotho ont fait part de leurs préoccupations concernant la mauvaise prestation de services dans leur pays, une situation qu'ils considèrent comme "une menace pour la société".

"Nous sommes profondément troublés par la demande de services qui est alimentée par les conflits et le besoin de stabilité au sein du gouvernement. C'est une menace pour la société et cela sape l'économie déjà fragile", ont déclaré les évêques dans leur déclaration collective publiée à l'issue de leur assemblée plénière de cinq jours qui s'est achevée le 6 février.

"Nous réitérons : nous sommes préoccupés par l'effondrement des services dans de nombreux départements gouvernementaux et centres de services publics", ont souligné les membres de la Conférence des évêques catholiques du Lesotho (LCBC) dans leur déclaration obtenue par ACI Afrique.

Dans cette déclaration collective de deux pages, les bergers du peuple de Dieu dans le pays enclavé ont appelé les responsables de la direction du pays à "être conscients du mal" qu'ils infligent au peuple Basotho.

Entre-temps, lors de leurs sessions plénières à la résidence de Sainte Elisabeth, Sekamaneng, les prélats ont également salué la décision du Premier ministre du Royaume du Lesotho, Tom Thabane, de se retirer volontairement du pouvoir.

Le dirigeant de 80 ans a annoncé sa décision de se retirer le 16 janvier en invoquant son âge, bien que les spéculations soient nombreuses sur le fait que cette décision a été alimentée par l'arrestation et la poursuite ultérieure de sa femme Maesiah Thabane pour le meurtre de la femme de son mari, Lipolelo Thabane, en 2017.

"Nous commençons par féliciter l'Honorable Premier Ministre d'avoir fait quelque chose de si rare sur le continent africain qu'il ne s'est jamais lassé de le dire au public", ont déclaré les évêques et ont insisté, "Nous appelons tous les électeurs de la communauté Basotho à respecter et à accepter le souhait de repos du Premier Ministre".

Les prélats ont également applaudi le "courage et l'humilité" du Premier ministre pour reconnaître que "le régime était mauvais".

Enclave de l'Afrique du Sud, le Lesotho compte une population catholique estimée à 70 %, répartie sur quatre sièges ecclésiastiques.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]