Advertisement

La rencontre d'un musulman dans un atelier de soudure au Niger qui l'a attiré vers le christianisme

Pierre, originaire du Niger, pays d'Afrique de l'Ouest, se souvient du jour où, en entrant dans un atelier de soudure où il travaillait, il a trouvé un livre qui a changé sa vie à jamais, le faisant se convertir au christianisme.

En lisant le livre, qu'il a découvert plus tard comme étant une section du Nouveau Testament, Pierre, qui a été élevé en tant que musulman, dit qu'il a interagi avec divers personnages de la Bible et a rencontré des histoires qui, selon lui, ont touché son cœur.

Dans une dépêche de l'Agence Fides du mardi 17 mai, Pierre, qui fait maintenant partie de la communauté catholique de Dosso, située au sud-est de Niamey, la capitale du Niger, affirme qu'il ne regrette pas de s'être converti au christianisme.

Il dissipe ses doutes sur sa religion actuelle en déclarant : " Pas même pour un seul jour. Ce que j'ai du mal à accepter, c'est que mes enfants soient toujours musulmans alors que je ne les ai jamais forcés à suivre mes traces."

Dans un message envoyé au service d'information de Propaganda Fide, Pierre affirme qu'il était un musulman convaincu, ayant suivi tous ses cours coraniques, et qu'il est devenu chrétien lorsqu'il était adolescent.

Advertisement

"J'ai reçu une éducation musulmane. Après l'école, j'allais à la madrasa coranique où j'étudiais les principes islamiques avec des enfants et des adolescents de mon âge", raconte Pierre dans le message partagé par le père Rafael Casamayor, prêtre de la Société des missions africaines (SMA), de la mission de Dosso.

Il ajoute : "Déjà à la fin de mon adolescence, j'ai commencé à travailler comme soudeur dans un atelier où un jour j'ai trouvé des livres qui avaient été laissés sur les tables. J'en ai pris un et l'ai ramené chez moi. J'ai commencé à le lire et depuis, je ne m'en suis plus séparé ; c'était le Nouveau Testament. J'ai adoré lire ce livre ; il y avait des histoires qui touchaient mon cœur."

Pierre dit qu'il trouvait la Bible si passionnante qu'il avait toujours hâte de raconter des expériences bibliques à ses collègues de travail, tous musulmans.

Les histoires, dit-il, étaient "pleines de tendresse et de proximité avec les plus pauvres".

Le défi, poursuit-il, était de trouver quelqu'un avec qui partager sa joyeuse expérience de l'Évangile, alors que tout le monde autour de lui était musulman.

More in Afrique

Pierre dit qu'il ne savait pas comment les histoires bibliques correspondaient à la vie réelle, ajoutant : "Je ne connaissais pas de chrétiens. Plus tard, on m'a envoyé travailler à Agadez et là, j'ai rejoint la communauté chrétienne. Je voulais en savoir plus sur les évangiles et la vie des chrétiens."

"Mon séjour à Agadez a été une bénédiction en raison de tout ce que j'ai appris et vécu avec la communauté chrétienne très diverse : il y avait des Béninois, des Togolais, des Burkinabés, des Français, des Nigériens", raconte le missionnaire laïc nigérien.

Il ajoute : "Pendant mes années à Agadez, j'ai non seulement découvert le message de Jésus et une communauté de référence qui m'a aidé à le vivre, mais j'ai aussi ouvert pour moi un chemin spirituel qui répondait à mes rêves d'adolescent qui avaient nourri ma lecture des Évangiles."

Dans le rapport du 17 mai, le père Rafael fait écho aux sentiments de Pierre en disant : "Il n'est pas facile d'être chrétien au Niger aujourd'hui, et encore plus après le djihadisme alimenté par des mouvements comme Al Qaeda ou Boko Haram, présents dans le pays."

Décrivant le missionnaire laïc, le prêtre SMA dit : "Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver Pierre ; c'est un homme discret, de peu de mots et avec une vie intérieure intense. Il est un trésor pour notre mission car il nous amène directement au cœur de notre foi, l'amour de Dieu et du prochain."

Advertisement