Advertisement

Le pape est déterminé à venir au Soudan du Sud, "ne vous découragez pas" : Archevêque catholique

Mgr Stephen Ameyu de l'archidiocèse de Juba au Soudan du Sud. Crédit : ACI Afrique Mgr Stephen Ameyu de l'archidiocèse de Juba au Soudan du Sud. Crédit : ACI Afrique

L'archevêque catholique de Juba au Soudan du Sud a assuré le peuple de Dieu dans cette nation d'Afrique centrale et orientale de la détermination du pape François à réaliser la visite œcuménique prévue qu'il doit entreprendre aux côtés de l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, et du modérateur de l'Église d'Écosse, Jim Wallace.

Dans une interview accordée samedi 18 juin à ACI Afrique, Mgr Stephen Ameyu Martin a exhorté les citoyens de la plus jeune nation du monde à ne pas se décourager suite à la décision de reporter la visite œcuménique et à continuer à se préparer à recevoir les trois chefs d'église.

"Notre peuple ne devrait pas se décourager et il n'y a pas de découragement dans ce cas parce que le Saint-Père est déterminé à venir avec ses collègues et amis", a déclaré Mgr Ameyu à ACI Afrique en marge d'une session de prière œcuménique.

L'archevêque du Soudan du Sud a ajouté à propos du Saint-Père : "Soyez patients parce qu'il voit vos souffrances et il répondra à vos souffrances tout en vous libérant de ces souffrances".

"Vous devez toujours être fidèles et faire appel à Dieu parce que dans la prière nous sommes plus forts", a encore dit l'Ordinaire du lieu de l'archidiocèse de Juba qui double l'administrateur apostolique du diocèse de Torit.

Advertisement

Il a cherché à rassurer le peuple de Dieu au Soudan du Sud sur l'amour inconditionnel de Dieu pour lui en disant : "Dieu est notre père qui va nous répondre parce qu'un père pourvoit toujours aux besoins de ses enfants lorsqu'ils demandent du pain ; il leur donne (sans) se disputer."

"Nous devons nous préparer et continuer à prier pour la santé du Saint-Père et aussi nous préparer spirituellement à accueillir ces hommes importants dans nos églises", a déclaré l'archevêque sud-soudanais de 58 ans à ACI Afrique lors de l'entretien du 18 juin.

Il a ajouté : "Je voudrais nous demander de continuer à nous préparer dans nos lieux physiques où le Saint-Père va prier et diriger le peuple ; nos églises et le mausolée continueront à être préparés pour la venue du Saint-Père."

L'archevêque sud-soudanais, qui est à la tête de l'archidiocèse de Juba depuis mars 2020, a en outre déclaré : "La préparation se fera également dans le camp de déplacés internes de Protection of Civilian Site (POC), que le Saint-Père (a prévu) de visiter".

"J'espère que notre peuple continuera à se préparer ; nos chorales, nos personnes préparant la liturgie devraient continuer à se préparer à la venue du Saint-Père", a déclaré Mgr Ameyu à ACI Afrique.

More in Afrique

Dans le programme publié par le Saint-Siège le 28 mai, la 37e visite apostolique du pape François à l'étranger devait commencer dans la capitale de la RDC, Kinshasa, le 2 juillet, et se terminer le 7 juillet dans la capitale du Soudan du Sud, Juba.

Le 12 juin, le pape François a déclaré qu'il priait pour reprogrammer le voyage apostolique en RDC et la visite œcuménique au Soudan du Sud "dès que possible".

Dans ses remarques après sa réflexion à l'Angelus pour les pèlerins rassemblés sur la place Saint-Pierre le jour de la Sainte Trinité, le Saint-Père a exprimé son optimisme et a demandé au peuple de Dieu de se joindre à lui pour prier pour la réalisation de la visite pastorale des deux nations africaines.

Il a présenté ses excuses aux autorités des deux nations africaines pour avoir dû reporter le voyage de six jours.

Le 13 juin, le Saint-Père a réitéré son intention de reprogrammer son voyage en Afrique.

Advertisement

S'exprimant lors de la session de prière œcuménique qui s'est tenue le 18 juin à la cathédrale All Saints de Juba, Mgr Stephen Ameyu a mis au défi les chefs d'Église du Soudan du Sud de montrer l'exemple et d'être des "amoureux de l'humanité".

"Nous, les chefs d'Eglise du Soudan du Sud, devons être des amoureux de l'humanité et donner l'exemple pour que l'humanité que nous aimons puisse être réconciliée avec Dieu et les uns avec les autres", a déclaré Mgr Ameyu.