Advertisement

Le secrétaire d'État du Vatican se rend en RD Congo le jour où le pape François avait prévu une messe

Le Secrétaire d'Etat du Vatican est attendu en République démocratique du Congo (RDC) le 3 juillet, jour où le Pape François devait présider la messe dominicale à l'aéroport de Ndolo à Kinshasa, la capitale du pays.

Dans une déclaration du samedi 25 juin partagée avec ACI Afrique, les membres de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) affirment que la visite du cardinal Pietro Parolin, qui exprime la proximité du Saint-Père avec le peuple congolais, verra une messe "pour la paix et la réconciliation" organisée dans tous les diocèses catholiques de la nation d'Afrique centrale.

En prévision de la visite du Cardinal Parolin, les évêques catholiques de la RDC demandent à tous les catholiques "de participer le dimanche 3 juillet 2022 à la messe qui sera organisée dans chaque diocèse de la RD Congo pour la paix et la réconciliation dans notre pays et d'invoquer la grâce divine sur la santé du Souverain Pontife".

Les membres de la CENCO reconnaissent avec satisfaction la décision du pape François d'envoyer le secrétaire d'État du Vatican dans le pays "pour prier avec nous" le jour où le Saint-Père devait célébrer la Sainte Messe dans le pays.

Ils déclarent : "Pour montrer la grande considération qu'il a pour notre pays et la préoccupation pastorale qu'il a pour le peuple congolais, le Saint-Père a décidé d'envoyer Son Éminence le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d'État de la Cité du Vatican, à Kinshasa pour prier avec nous le même dimanche, le 3 juillet 2022."

Advertisement

Dans le communiqué signé par le secrétaire général de la CENCO, l'abbé Donatien Nshole, les évêques catholiques de RDC rassurent le peuple congolais que "cette visite du secrétaire d'État, l'équivalent du Premier ministre, de l'État de la Cité du Vatican à Kinshasa ne remplace pas celle du pape François, qui n'a été que reportée et pour laquelle nous attendons la communication de nouvelles dates."

Le fait que la visite du Pape François au Canada, prévue du 24 au 29 juillet, soit maintenue "est un signe encourageant de l'évolution positive de la prise en charge", estiment les évêques catholiques de la RDC, qui ajoutent : "Sans aucun doute, le voyage au Canada sera aussi un test pour le Pape et son médecin de l'efficacité de cette prise en charge et servira d'évaluation des activités futures du Pontife."

Ils poursuivent : "C'est à nous de continuer à prier pour la grâce de Dieu afin que l'Église-famille de Dieu en RD Congo puisse connaître la joie de voir et d'entendre le Vicaire du Christ, le Pape François, en RD Congo, à Kinshasa et à Goma."

Les membres de la CENCO reconnaissent également le projet du Pape François de célébrer la Sainte Messe avec les Congolais à Rome.

Ils disent : "Le Pape François, après avoir rassuré qu'il ne s'agit pas d'une annulation, mais d'un report de son voyage en RDC, et avoir demandé publiquement pardon pour les désagréments que ce report aura causés au Peuple congolais, a annoncé que ce même dimanche 3 juillet 2022, il célébrera une messe à la Basilique Saint-Pierre avec la communauté congolaise à Rome."

More in Afrique

"Que Dieu bénisse la RD Congo et son peuple", implorent les évêques catholiques de RDC dans leur déclaration du 25 juin partagée avec ACI Afrique.

Le directeur du bureau de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, a annoncé le 10 juin le report du voyage pastoral du pape François dans deux pays africains, qui avait été dévoilé le mois dernier, indiquant que cette décision était "à la demande de ses médecins", et qu'il aurait lieu à "une date ultérieure à déterminer".

M. Bruni a expliqué : "À la demande de ses médecins, et afin de ne pas compromettre les résultats de la thérapie qu'il suit pour son genou, le Saint-Père a été contraint de reporter, avec regret, son voyage apostolique en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud."

Le 12 juin, le pape François a déclaré qu'il priait pour reprogrammer le voyage apostolique en RDC et la visite œcuménique au Soudan du Sud "dès que possible".

Dans ses remarques après l'Angélus pour les pèlerins rassemblés sur la place Saint-Pierre le dimanche de la Sainte Trinité, le pape François a présenté ses excuses aux autorités des deux pays africains pour avoir dû reporter le voyage de six jours qui devait commencer dans la capitale de la RDC, Kinshasa, le 2 juillet, et se terminer le 7 juillet dans la capitale du Soudan du Sud, Juba.

Advertisement

Le cardinal Parolin est également attendu au Soudan du Sud le 5 juillet, jour où le pape François devait arriver dans le pays aux côtés de l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, et du modérateur de l'Église d'Écosse, Jim Wallace.