Advertisement

L'Église d'Éthiopie félicite l'entité américaine qui facilite l'accès aux "plus pauvres des pauvres"

Les responsables de l'Eglise catholique d'Ethiopie ont salué le partenariat que le peuple de Dieu de la Corne de l'Afrique entretient avec le Catholic Relief Services (CRS), l'agence humanitaire internationale de la communauté catholique des Etats-Unis.

Dans un rapport partagé avec ACI Afrique le 24 juin, les dirigeants de l'Église catholique reconnaissent avec satisfaction le partenariat, l'archevêque de l'archidiocèse d'Addis-Abeba déclarant que le partenariat au fil des ans a facilité l'accès aux "plus pauvres des pauvres" dans toutes les régions du pays.

Dans le rapport, le cardinal Berhaneyesus Souraphiel, souligne l'impact du partenariat entre CRS et les membres de la Conférence des évêques catholiques d'Ethiopie (CBCE).

"La population éthiopienne du nord, du sud, de l'est et de l'ouest connaît le travail de CRS. Et les plus pauvres des pauvres sont reconnaissants de votre soutien. Ils vous connaissent par votre nom", aurait déclaré le cardinal Souraphiel lors de la réunion conjointe entre les représentants du CBCE et les responsables de CRS qui s'est tenue le 20 juin à Addis Abeba.

Les délégués à la réunion conjointe auraient délibéré sur "les relations de travail entre les Eglises catholiques d'Ethiopie et des Etats-Unis, qui durent depuis plus de six décennies".

Advertisement

Les délégués "ont discuté de l'impact des services de développement, d'urgence, d'éducation, de santé et d'autres domaines fournis par l'Église catholique éthiopienne dans toute l'Éthiopie grâce au soutien généreux de CRS", indique le rapport partagé avec ACI Afrique.

Le rapport indique également comment la relation "familiale de longue date" entre l'Eglise en Ethiopie et CRS pourrait être renforcée et rendue efficace.

Le rapport cite le secrétaire général adjoint de la Commission catholique éthiopienne pour le développement social, qui a déclaré que "le partenariat entre CRS et l'Église catholique éthiopienne est une relation familiale et fraternelle".

"La solidarité de longue date et multidimensionnelle avec les dirigeants de l'église locale a permis une bonne couverture des programmes dans les juridictions catholiques", déclare Ato Bekele Moges dans le rapport du 24 juin.

M. Moges reconnaît les efforts du CRS pour répondre aux besoins de l'Eglise et affirme que le peuple de Dieu dans la nation de la Corne de l'Afrique apprécie ce que l'organisation caritative catholique américaine fait pour son bien-être.

More in Afrique

"Les domaines de coopération avec CRS sont l'humanitaire, le développement social, la consolidation de la paix, le renforcement des capacités institutionnelles, la protection et la sauvegarde des enfants", aurait déclaré le représentant de l'Église catholique.

Il ajoute que les domaines de coopération mis en avant ont contribué à "Une tendance croissante atteignant un grand nombre de bénéficiaires, des interventions de longue date, un volume croissant de ressources dans les domaines de l'agriculture, de la santé, de la nutrition et de la microfinance et de la sécurité de l'eau."

Dans le rapport, M. Moges indique que certaines des réalisations obtenues grâce aux partenariats CBCE-CRS comprennent "le sauvetage de millions de vies, grâce au programme de rétablissement des réponses humanitaires chaque année, l'amélioration durable des moyens de subsistance des communautés rurales et le renforcement des actifs, la protection et l'amélioration des ressources naturelles par la conservation des sols et de l'eau et la gestion des ressources naturelles."

"Les priorités de la future coopération seront la standardisation et la modernisation des systèmes de gestion financière, de gestion des biens de la GRH et des infrastructures TIC", aurait-il ajouté, précisant que "l'inclusion de diocèses supplémentaires dans les programmes de CRS en fonction des besoins sera également mise en avant."

Au cours de la réunion conjointe du 20 juin, le représentant de CRS en Éthiopie aurait présenté une vue d'ensemble des programmes caritatifs américains dans la Corne de l'Afrique, affirmant que les diverses initiatives entreprises l'année dernière ont bénéficié à 10,8 millions de personnes.

Advertisement

"Les programmes d'autonomisation des filles, les jeunes ambassadeurs de la paix, la consolidation de la paix, notamment une intervention importante à Gedeo, Guji et Kercha, sont quelques exemples de ces interventions", a déclaré Ato Zemede Zewude.

S'exprimant à la même occasion, le secrétaire général du Secrétariat catholique éthiopien a déclaré que le CRS renforçait les relations avec l'Église d'Éthiopie en "reliant les Églises sœurs des États-Unis et d'Éthiopie".

"Le CRS aide l'Église éthiopienne à s'assurer que les valeurs de l'Église sont maintenues dans les services qu'elle fournit", a déclaré le père Teshome Fikre dans le rapport du 24 juin.

Pendant ce temps, dans ses remarques au cours de la réunion conjointe du 20 juin, le président-directeur général de CRS a déclaré que l'organisation caritative basée aux États-Unis place la dignité humaine au centre de ses stratégies et que "l'objectif final" est d'assurer l'autosuffisance des personnes à la base.

"Dans tous les soutiens, l'objectif final de notre organisation est d'aider les sociétés locales à être autonomes et à être responsables de leurs propres réalisations", aurait déclaré Sean Callahan, ajoutant : "Les populations locales devraient être responsables de leur propre développement."