"Maintenir l'optimisme, essayer de nouvelles façons de faire les choses" : Le prélat zambien au personnel des conférences

Photo de groupe des conférences nationales et du personnel du secrétariat de l'AMECEA des départements de la promotion du développement humain intégral et de la communication sociale, avec l'évêque Moses Hamungole (au premier rang au centre).
Credit: secrétariat de l'AMECEA/ Facebook

Lors d'une réunion rassemblant une section du personnel de l'Eglise servant dans les conférences épiscopales qui constituent l'Association des conférences épiscopales membres de l'Afrique de l'Est (AMECEA), un prélat zambien a fait appel au sens de la nouveauté et de la créativité dans les tâches quotidiennes caractérisées par des "défis inévitables".

"Nous devons conserver un sentiment d'optimisme et d'ouverture pour essayer de nouvelles façons de faire les choses. Nous devons également essayer de laisser tomber l'attitude ou la mentalité qui consiste à dire que nous avons toujours fait les choses de cette façon, même lorsque les résultats indiquent que nous n'atteignons pas les objectifs fixés", a déclaré l'évêque Moses Hamungole au personnel de l'Eglise attaché aux départements du développement humain intégral et des communications sociales de diverses conférences épiscopales de la région AMECEA.

Les participants à la réunion de trois jours qui s'est achevée le jeudi 13 février ont rassemblé quelque 29 membres du personnel des conférences épiscopales du Kenya, du Malawi, de la Tanzanie, de l'Ouganda et de la Zambie pour la planification annuelle de leurs départements respectifs et pour la présentation de rapports sur les activités de l'année dernière.

"Alors que nous planifions l'avenir", a déclaré l'évêque Hamungole lors de l'ouverture officielle de la réunion le 11 février à la maison Kapingila à Lusaka, "nous devons nous poser quelques questions".

"Comment l'Église de toute la région peut-elle se préparer à relever les inévitables défis qui l'affectent aujourd'hui ? "Le prélat zambien a demandé aux participants présents et a poursuivi en se référant aux conférences nationales des évêques catholiques de la région AMECEA : "Dans quelle mesure nos conférences sont-elles préparées à poursuivre avec succès et confiance la mission de Jésus dans le monde contemporain ?

Le prélat, âgé de 52 ans, a appelé le personnel de l'Église affilié aux entités de l'Église dans la région de l'Afrique de l'Est à "être proactif et à faire partie de la solution aux problèmes qui affectent vos conférences et vos diocèses".

"Votre rassemblement en tant que coordinateurs du Secrétariat de l'AMECEA est très important pour les évêques de toute la région. Ils vous considèrent comme des partenaires pour identifier les besoins et mettre en œuvre les résolutions pastorales de l'Église", a ajouté l'évêque Hamungole, qui préside la Commission pour la communication sociale de la Conférence des évêques catholiques de Zambie (ZCCB).

Il a exprimé sa confiance dans le personnel des différentes conférences épiscopales de la région pour aborder des "questions pertinentes" telles que la promotion du développement humain intégral, la prise en charge de la terre mère, l'utilisation des technologies numériques pour l'évangélisation, entre autres.

Il a ajouté, en référence au personnel de l'Église engagé par les évêques dans la région de l'AMECEA, "Vous êtes leur groupe de réflexion et leurs fantassins, pour ainsi dire, parce que vous examinez les questions sous l'angle professionnel".

L'évêque du diocèse de Monze en Zambie a exprimé son appréciation pour l'initiative de réunir les collaborateurs des évêques de la région en disant : "Votre rassemblement est un signe de vos efforts pour réaliser le rêve de vos pères fondateurs et un désir de continuer à répondre aux différents défis comme une seule famille de Dieu dans la région de l'AMECEA. ”

Il a reconnu la valeur de la réunion, considérée comme l'accomplissement de "la quête des Pères fondateurs de l'AMECEA qui était la collaboration pastorale et la solidarité de toutes les conférences épiscopales de la région".


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]