Advertisement

Le pape François : Le Canada "écrit une nouvelle page" dans la relation de l'Église avec les peuples autochtones

Le pape François a déclaré mercredi que le Canada est en train "d'écrire une nouvelle page" dans les relations entre l'Église catholique et les peuples autochtones.

S'exprimant lors de son audience générale dans la Cité du Vatican le 3 août, le pape a déclaré que sa visite pastorale au Canada la semaine dernière était "un voyage différent" des 36 autres voyages internationaux de son pontificat.

"Il y a eu de nombreux moments de joie, mais le sentiment et le ton, dans l'ensemble, étaient ceux de la réflexion, du repentir et de la réconciliation", a-t-il réfléchi.

Le pape a déclaré à la foule que sa principale motivation pour le voyage du 24 au 29 juillet à Edmonton, au Québec et à Iqaluit était d'être proche des peuples autochtones et de "demander pardon (...) pour le mal qui leur a été fait par les chrétiens, y compris de nombreux catholiques, qui ont collaboré dans le passé aux politiques d'assimilation forcée et d'émancipation des gouvernements de l'époque".

"En ce sens, le Canada s'est engagé dans le processus d'écriture d'une nouvelle page, une page importante, dans le chemin que l'Église fait ensemble avec les peuples autochtones depuis un certain temps", a ajouté François.

Advertisement

"De ce voyage de mémoire, de réconciliation et de guérison jaillit l'espoir pour l'Église, au Canada et partout ailleurs", a-t-il ajouté.

Le pape François est entré dans la salle Paul VI pour son audience du mercredi en se servant d'une canne, sans assistance. La foule a acclamé le pape alors qu'il avançait lentement sur la scène.


L'audience a eu lieu quatre jours après son retour à Rome d'un voyage d'une semaine au Canada - un voyage qui, selon le pape, lui a fait prendre conscience qu'il devrait peut-être ralentir un peu son calendrier de voyages en raison de sa santé.

À la fin de l'audience, le pape a offert une prière pour le Liban, un pays qu'il devait visiter en juin, mais dont la visite a été "reportée pour des raisons de santé".

Le pape François a également pris le temps de saluer et de bénir les personnes en fauteuil roulant présentes dans la foule. Parmi les personnes présentes dans la salle pour l'audience du pape se trouvait un groupe d'indigènes.

More in Afrique


Un groupe d'enfants vêtus de t-shirts brillants s'est également assis à l'avant de la salle d'audience. Les enfants ont participé au camp d'été annuel du Vatican, qui n'est ouvert qu'aux enfants des employés de l'État de la Cité du Vatican.


Le pape François a déclaré qu'il avait vu un signe d'espoir notamment lors de sa dernière rencontre avec les jeunes et les personnes âgées ensemble "sur la terre des Inuits."

"Au Canada aussi, c'est une combinaison clé, c'est un signe des temps : jeunes et vieux en dialogue pour marcher ensemble dans l'histoire entre mémoire et prophétie", a-t-il dit.

"Que la force d'âme et l'action pacifique des peuples autochtones du Canada soient un exemple pour tous les peuples autochtones pour qu'ils ne se renferment pas sur eux-mêmes, mais offrent leur contribution indispensable pour une humanité plus fraternelle, qui sache aimer la création et le Créateur, en harmonie avec la création, en harmonie entre vous tous."