L'Eglise du Bénin est invitée à "marcher sur les traces de la démocratie" dans le message de carême

Évêques de la Conférence épiscopale du Bénin (CEB)
Credit: Domaine public

L'appel à la conversion est le point culminant de la saison de prêt de cette année au Bénin, alors que le pays célèbre les 30 ans de la création de la Conférence épiscopale du Bénin (CEB) et la naissance de la démocratie dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Dans leur message collectif sur le thème "Laissez-vous réconcilier avec Dieu" publié avant le début du carême le mercredi des Cendres, les membres de la CEB ont saisi l'occasion pour rappeler au peuple de Dieu au Bénin "de marcher sur les traces de la démocratie".

"Le Bénin doit se convertir, nous devons nous convertir pour que le Bénin puisse vivre", ont exhorté les prélats béninois dans leur message.

Ils ont ajouté : "C'est à nous, chrétiens, d'aider notre nation à marcher sur les traces de la démocratie".

Ils ont présenté ce message comme un cri du cœur qui faisait suite à leur message de carême de 1989 intitulé "Convertissez-vous et le Bénin vivra".

À cet égard, les dirigeants de l'Église ont déclaré : "Il nous appartient, à nous, chrétiens en particulier, d'aider notre nation à marcher efficacement sur les traces de la démocratie, de la justice, de la paix et de la liberté sous toutes ses formes".

Le Bénin a tenu ses premières élections multipartites en 1990, faisant du pays le premier en Afrique à avoir atteint la démocratie peu après la formation de la Conférence épiscopale.

Malgré ce rôle d'accélérateur, le pays a plongé dans une série de crises politiques caractérisées par ce que les critiques ont qualifié de simulacre d'élections.

De son côté, l'Église du Bénin est accusée de ne pas avoir résolu une crise politique qui a suivi les élections législatives d'avril dernier.

Commentant la coïncidence entre la naissance historique de la démocratie dans le pays et la formation de la conférence des évêques, les évêques béninois ont déclaré : "Le signe est grand. Dieu nous attend au carrefour de notre histoire. Apprenons à décrypter les signes des temps pour répondre de manière contextuelle et pertinente à notre mission".

"Ce message revient aux fondamentaux du temps de Carême tout en établissant un lien entre ce temps de Carême et le trentième anniversaire de la Conférence nationale", a déclaré le père Éric Okpeitcha, directeur de l'unité de communication de la CEB.

Les évêques du Bénin ont exhorté les fidèles à pratiquer les vertus théologales, la foi, l'espérance et la charité, ainsi que le jeûne, en particulier le mercredi des Cendres.

Entre-temps, les évêques ont rappelé aux chrétiens de prêter attention à l'Écriture, comme le demande le pape François dans son Motu Proprio Aperuit Illis, une lettre apostolique qui a institué la célébration du dimanche de la Parole de Dieu.   

"Le Carême est le temps privilégié de la sollicitude de Dieu qui nous appelle à la conversion pour une vie toute orientée vers les biens éternels", disent les évêques, prenant le carême pour impliquer "une conversion radicale et une adhésion totale à Dieu qui nous engage à vivre notre témoignage de foi au niveau politique et social. ”


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]