Advertisement

Les entités confessionnelles demandent aux États-Unis d'inclure le Nigeria parmi les pays particulièrement préoccupants

Les organisations confessionnelles présentes en Afrique ont adressé une pétition au président des États-Unis d'Amérique (É.-U.) pour que le Nigéria soit réinscrit sur la liste des pays particulièrement préoccupants (PPP), une liste de surveillance des nations où les violations de la liberté religieuse sont les plus horribles.

Dans la pétition, Alliance Defending Freedom (ADF) International et Revelation Media affirment que la persécution des chrétiens a augmenté dans la nation la plus peuplée d'Afrique depuis qu'elle a été retirée de la liste CPC en novembre de l'année dernière.

"Nous, soussignés, demandons au président Joe Biden et à son administration de réinscrire immédiatement le Nigeria sur la liste du CPC", déclarent les responsables de ces organisations confessionnelles dans l'appel du 11 novembre.

Ils affirment que la situation au Nigeria s'est aggravée depuis 2020, date à laquelle le pays a été inscrit pour la première fois sur la liste du CPC.

"Si la persécution était suffisamment intense pour que le Nigeria en 2020 soit placé sur la liste du CPC à ce moment-là, cela n'a aucun sens de le laisser sur la liste maintenant, car la situation n'a fait qu'empirer", disent-ils.

Advertisement

Ils affirment que le retrait du Nigeria de la liste CPC "a conduit à l'enhardissement des terroristes islamiques, des militants radicaux et d'autres extrémistes qui tuent, torturent et enlèvent des chrétiens, ainsi que des musulmans qui rejettent l'extrémisme."

Au cours des mois de janvier 2021 à mars 2022, plus de 6 000 chrétiens ont été martyrisés au Nigeria, affrontant la mort par balle, découpés en morceaux et brûlés vifs, disent-ils en citant le rapport 2022 de la Société internationale pour les libertés civiles et l'État de droit (Intersociety).

Ils ajoutent, en citant la liste de surveillance mondiale 2022 d'Open Doors sur la persécution des chrétiens dans le monde, que "4 650 chrétiens ont été tués au Nigeria entre novembre 2020 et octobre 2021, soit plus que les 3 530 décès enregistrés l'année précédente."

Les responsables d'ADF International et de Revelation Media affirment que les chrétiens du Nigeria "sont également confrontés à une augmentation des taux d'enlèvement, avec 2 500 chrétiens ... enlevés entre novembre 2020 et octobre 2021, contre 900 enlevés l'année précédente."

Ils affirment qu'alors que les citoyens américains jouissent de leur liberté religieuse, des millions de chrétiens au Nigeria, en particulier ceux des régions du Nord et de la Middle Belt, "vivent dans la crainte d'être les prochaines victimes d'une violence horrible."

More in Afrique

Les responsables de l'ADF International et de Revelation Media soulignent la nécessité d'inclure la nation ouest-africaine dans la liste de surveillance, en déclarant : "Réinscrire le Nigeria sur la liste du CPC enverra un message puissant indiquant que la persécution religieuse qui a lieu au Nigeria est inacceptable."

"Les meurtres doivent cesser. La torture doit cesser", disent-ils.

Les responsables des organisations chrétiennes affirment que le moins que les dirigeants américains puissent faire "est de prendre position en reconnaissant le mal très réel qui se produit au Nigeria en ce moment".

"Nous ne pouvons plus tolérer cette violence en fermant les yeux", soulignent les responsables d'ADF International et de Revelation Media dans leur pétition adressée au président des États-Unis le 11 novembre.