Advertisement

Une entité de leadership catholique au Nigeria commence à former les parties prenantes chrétiennes à la lutte contre la VSBG

La Fondation Lux Terra Leadership a commencé mardi 15 novembre le premier d'une série d'ateliers de formation pour les acteurs chrétiens sur les compétences et les outils pour sensibiliser le public sur la violence sexuelle et sexiste (SGBV) dans le pays d'Afrique de l'Ouest.

Dans une note partagée avec ACI Afrique, le père George Ehusani, directeur exécutif et professeur principal de la fondation qui s'occupe de la formation au leadership, décrit la violence sexuelle et sexiste comme une "menace" au Nigeria, et exprime son optimisme quant au fait que la formation dotera les participants de compétences pour apprivoiser ce vice que l'Association chrétienne du Nigeria (CAN) a également condamné.

Le père Ehusani affirme que la formation a utilisé des stratégies et des mécanismes d'intervention pour atteindre "le changement d'attitude, de comportement et de culture tant requis, ainsi que des plans d'action individuels et collectifs réalisables pour le plaidoyer politique en vue de l'élimination de la menace dans la société nigériane".

"Les participants à l'atelier sont des clercs et des responsables laïcs d'églises et d'institutions chrétiennes provenant de tout le pays", précise l'expert catholique primé.

Étaient présents à la cérémonie d'ouverture de la formation Mgr Anselm Umoren, évêque auxiliaire d'Abuja, des représentants de Dame Pauline Tallen et le ministre nigérian des Affaires féminines.

Advertisement

Le programme prévoit la formation et l'équipement de 360 "avocats pour l'élimination de la violence sexuelle et sexiste au Nigeria", au cours des trois prochaines années", indique le membre du clergé du diocèse de Lokoja au Nigeria dans la note partagée avec ACI Afrique mardi 15 novembre.

L'objectif de la Fondation Lux Terra Leadership, selon les informations fournies par la fondation, est "d'exposer les dirigeants et les dirigeants potentiels à la dynamique du leadership serviteur utile, visionnaire, transformateur et inspirant".

"Les bénéficiaires de nos programmes sont équipés et motivés avec l'orientation, les compétences et les outils nécessaires, vers la gestion efficace des personnes et des ressources et la réalisation optimale des objectifs de leurs sociétés, organisations, agences ou groupes religieux", peut-on lire en partie dans la description de la fondation.

La fondation Lux Terra Leadership a également créé l'Institut Psycho-Spirituel (PSI), qui s'occupe de la formation et de l'obtention de diplômes d'experts en thérapie psycho-spirituelle et en conseil chrétien pour les pays africains anglophones.

L'émergence du PSI, selon les informations fournies sur le site de l'Institut, est une réponse à "un besoin urgent" d'offrir une assistance psychologique et spirituelle professionnelle au nombre croissant d'agents pastoraux cléricaux, religieux et laïcs qui se trouvent de temps à autre dans des situations de vie difficiles de nature émotionnelle et psychologique, mais qui ne trouvent souvent pas de soutien adéquat.

More in Afrique