Advertisement

Les évêques italiens publient un rapport évaluant les efforts des diocèses pour prévenir les abus

Conférence de presse tenue par la conférence épiscopale italienne le 17 novembre 2022 pour présenter un rapport national sur la protection des mineurs dans les 226 diocèses catholiques d'Italie. | Capture d'écran YouTube Conférence de presse tenue par la conférence épiscopale italienne le 17 novembre 2022 pour présenter un rapport national sur la protection des mineurs dans les 226 diocèses catholiques d'Italie. | Capture d'écran YouTube

Les évêques catholiques italiens ont publié jeudi un rapport national évaluant la mise en place récente de services diocésains d'aide aux victimes d'abus à travers le pays.

Le rapport publié le 17 novembre fournit des données provenant de 90 centres d'écoute et sur la mise en place d'autres ressources pour la protection des mineurs au sein des 226 diocèses catholiques italiens. Son champ d'application était limité à la période de deux ans allant de 2020 à 2021, années durant lesquelles les lockdowns en Italie ont restreint les déplacements et les rassemblements en personne.

Lors d'une conférence de presse à Rome le jour de la publication du rapport, Mgr Giuseppe Baturi, archevêque de Cagliari, a déclaré que 613 dossiers de signalement d'abus commis par des membres du clergé en Italie avaient été envoyés par les diocèses catholiques au Dicastère pour la doctrine de la foi du Vatican au cours des 20 dernières années.

"Pour comprendre exactement combien de cas il y a, nous avons besoin d'une enquête", a-t-il déclaré.

M. Baturi, qui est le secrétaire général de la conférence épiscopale italienne, a ajouté que des rapports similaires à celui présenté aujourd'hui seront publiés à l'avenir sur une base annuelle.

Advertisement

Les évêques italiens ont déclaré que la publication du rapport représente "la mise en œuvre immédiate et concrète" de l'appel lancé en avril par le pape François à la Commission pontificale pour la protection des mineurs afin qu'elle produise un rapport annuel sur ce que l'Église catholique fait dans le monde pour prévenir les abus sur les mineurs et les adultes vulnérables.

Le rapport a révélé que 70 % des diocèses italiens avaient mis en place des centres de conseil et que près de 20 000 personnes avaient participé à des sessions de formation diocésaines sur la protection des enfants en 2020 et 2021.

Les données des centres d'écoute diocésains comprenaient 13 rapports de harcèlement sexuel, 21 rapports d'"attouchements", quatre rapports de pornographie et neuf rapports de "relations sexuelles" à travers l'Italie sur la période de deux ans avec un total de 89 personnes qui ont signalé les violations.

Selon le rapport, les 68 auteurs présumés étaient définis comme 30 clercs, 23 laïcs et 15 religieux et les incidents présumés ont eu lieu principalement à la paroisse (33%), au siège d'un mouvement ou d'une association (21%) ou dans un séminaire (11,9%).

Le premier rapport national sur la protection des mineurs dans l'Église catholique en Italie a été préparé par la branche de Piacenza de l'Université catholique du Sacré-Cœur.

More in Afrique

Il a été publié un jour avant la Journée nationale italienne de prière pour les victimes et les survivants d'abus. Les évêques italiens ont institué cette journée de prière pour l'aligner sur la Journée européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels instituée par le Conseil de l'Europe le 18 novembre 2020.

Le cardinal Matteo Zuppi, président de la conférence épiscopale italienne, a déclaré que les évêques prévoyaient également de publier un rapport national distinct sur les abus sexuels commis par des clercs dans le pays, qui couvrirait les abus commis dans l'Église catholique en Italie entre 2000 et 2021. Selon Reuters, M. Zuppi a déclaré que ce futur rapport sera réalisé "en collaboration avec des instituts de recherche indépendants."

Zuppi a déclaré en mai que les conséquences pour les évêques dont on découvrirait qu'ils ont couvert des abus seraient "très graves."