Advertisement

Le pape François rencontre des dirigeants juifs à l'occasion du lancement d'une initiative visant à renforcer les liens entre les catholique

Le pape François a rencontré mardi des dirigeants juifs internationaux alors qu'ils lançaient une initiative visant à renforcer les liens entre catholiques et juifs.

"Cette visite témoigne et renforce les liens d'amitié qui nous unissent", a déclaré le pape aux membres du Congrès juif mondial au Vatican le 22 novembre.

François s'est entretenu avec le comité exécutif de la fédération internationale des communautés et organisations juives lors de sa réunion semestrielle, qui s'est tenue à Rome et au Vatican les 21 et 22 novembre.

Le Congrès juif mondial a annoncé mardi qu'il lançait une initiative appelée "Kishreinu" (en hébreu "Notre lien"), "destinée à renforcer les liens entre juifs et catholiques dans le monde entier".

Advertisement

L'initiative Kishreinu, selon le Congrès juif mondial, "sera la réponse de la communauté juive à la déclaration Nostra Aetate du Concile Vatican II".

Nostra Aetate, la déclaration du concile sur les relations de l'Église avec les religions non chrétiennes, a marqué un tournant dans l'histoire des relations entre chrétiens et juifs.

Le document affirme que l'Église "ne rejette rien de ce qui est vrai et saint" dans les autres traditions religieuses et encourage "le dialogue et la collaboration avec les adeptes d'autres religions, menés avec prudence et amour et en témoignage de la foi et de la vie chrétiennes".

Dans ses remarques au comité exécutif du Congrès juif mondial, le pape François a noté que "depuis l'époque du Concile Vatican II, votre Congrès a dialogué avec la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme et a parrainé pendant de nombreuses années des rencontres de grand intérêt."

"Nous, juifs et catholiques, partageons des trésors spirituels inestimables", a-t-il ajouté.

More in Afrique

L'initiative Kishreinu a été lancée lors d'une réunion qui s'est tenue le 22 novembre dans la salle du Synode du Vatican, avant l'audience avec le pape François.

Le président du Congrès juif mondial, Ronald S. Lauder, a déclaré qu'il était reconnaissant à l'Église catholique à une époque où les actes et la rhétorique antisémites se multiplient dans le monde.

"Nous ne l'ignorons pas. Nous n'oublions pas. Mais nous regardons vers l'avenir, ensemble. Et quoi de mieux pour tous les enfants de Dieu que de vivre ensemble dans la paix, l'harmonie, et dans la maison du Seigneur, pour toujours", a-t-il déclaré.

"Ceux d'entre nous qui sont ici aujourd'hui, a-t-il ajouté, sont désireux de promouvoir notre lien avec l'Église catholique. Aujourd'hui, nous lançons le processus de 'Kishreinu', [qui] renforce l'avenir commun de nos deux peuples. Il présente une nouvelle étape dans le lien entre catholiques et juifs".

Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, a déclaré que "grâce à notre héritage commun, nous avons la responsabilité commune de travailler ensemble pour le bien de l'humanité, en réfutant l'antisémitisme et les attitudes anticatholiques et antichrétiennes, ainsi que toutes les formes de discrimination, d'œuvrer pour la justice, la solidarité et la paix, de répandre la compassion et la miséricorde dans un monde souvent froid et sans pitié."

Advertisement

Le pape François a déclaré : "À la lumière de l'héritage religieux que nous partageons, considérons le présent comme un défi qui nous unit, comme une incitation à agir ensemble."

"Nos deux communautés de foi ont la tâche d'œuvrer pour rendre le monde plus fraternel, en combattant les formes d'inégalité et en promouvant une plus grande justice, afin que la paix ne reste pas une promesse d'un autre monde mais devienne une réalité présente dans notre monde", a-t-il ajouté.

Le pape a souligné l'importance de la justice pour construire une coexistence pacifique dans le monde.

"Combien d'êtres humains, a-t-il dit, créés à l'image et à la ressemblance de Dieu, sont violés dans leur dignité en raison de l'injustice qui sévit dans notre monde et qui représente la cause profonde de tant de conflits, le marécage qui engendre les guerres et la violence."

"Celui qui a créé toutes choses avec ordre et harmonie nous exhorte à nettoyer ce marécage d'injustice qui engloutit la coexistence fraternelle dans le monde, alors même que les dévastations environnementales compromettent la santé de la terre", a-t-il ajouté.

Il a également souligné le rôle de la foi qui nous enseigne que chaque être humain est fait à l'image et à la ressemblance de Dieu et a déclaré que les Écritures nous rappellent l'importance d'inviter Dieu dans nos actions.

"En d'autres termes, nos initiatives politiques, culturelles et sociales visant à améliorer le monde - ce que vous appelez Tikkun Olam - ne seront jamais couronnées de succès sans la prière et sans l'ouverture fraternelle aux autres créatures au nom de l'unique Créateur, qui aime la vie et bénit ceux qui sont des artisans de paix", a-t-il déclaré.