Advertisement

Les salésiens facilitent la scolarisation des enfants vulnérables dans un centre ghanéen

Les membres de l'Institut religieux des Salésiens de Don Bosco (SDB) au Ghana fournissent un soutien psychologique aux enfants à risque afin de favoriser leur fréquentation scolaire.

Dans un rapport publié lundi 21 novembre, les responsables des SDB indiquent que l'initiative qui est menée dans l'archidiocèse catholique d'Accra soutient également la réintégration des familles.

"Les missionnaires salésiens apportent un soutien psychologique aux enfants du centre de protection de l'enfance Don Bosco à Ashaiman, au Ghana", indiquent les SDB.

Le centre de protection, disent-ils, "héberge des enfants qui ont été recueillis par la police ou par d'autres organisations caritatives et qui ont besoin d'une prise en charge résidentielle jusqu'à ce qu'ils puissent être rendus à leur famille ou placés dans une structure permanente".

L'initiative "garantit que les enfants et leurs familles reçoivent des conseils pour encourager la fréquentation scolaire et soutenir la réintégration familiale", indiquent les responsables des SDB dans le rapport du 21 novembre.

Advertisement

Le rapport indique également que l'institution italienne Club Alpino Italiano (CAI) finance l'initiative en partenariat avec l'Australian Institute of Business Intelligence (AiBi) et le Service Volontaire International (VIS).

Ils affirment que l'AiBi et le VIS ont également facilité la fourniture de matériel d'hygiène pour les enfants, notamment du savon pour le bain et la toilette, du dentifrice et des brosses à dents, des crèmes pour les cheveux, des crèmes pour le corps et d'autres produits essentiels.

Les responsables de SDB décrivent Diana, une jeune psychologue, comme l'un des membres du personnel offrant des séances aux enfants et aux familles.

Au cours de ces séances, disent-ils, "Diana a appris les graves difficultés auxquelles de nombreuses familles sont confrontées, notamment l'insécurité alimentaire."

Après avoir suivi cette formation, certains enfants ont enregistré des progrès et exprimé le désir de retourner dans leurs foyers respectifs pour poursuivre leur éducation formelle.

More in Afrique

"Les jeunes participent également à des séances de thérapie de groupe afin qu'ils puissent entrer en contact avec d'autres jeunes de leur âge et apprendre d'eux pour commencer à comprendre et à relever les défis de leur vie", expliquent les responsables de SDB pour souligner le succès de l'initiative du Centre de protection de l'enfance Don Bosco réalisée dans l'archidiocèse d'Accra.

Dans le rapport du 21 novembre, le directeur de la branche américaine de développement des SDB, Salesian Missions, est cité comme ayant déclaré que les enfants inscrits au centre d'Ashaiman reçoivent un soutien psychologique en raison des défis qu'ils ont rencontrés dans leurs vies respectives.

"Les enfants du centre ont traversé de nombreux défis dans leur courte vie et le soutien psychologique est essentiel pour assurer la réussite de la réunification familiale", explique le père Gus Baek.

Le père Baek ajoute : "Dans les centres salésiens, les jeunes ont accès aux services de soutien dont ils ont besoin pour entamer le processus de réhabilitation, retrouver leur famille et retourner à l'école afin de pouvoir commencer une formation professionnelle."

Dans un autre rapport également publié le 21 novembre, les responsables des SDB parlent de plus de 360 jeunes en République démocratique du Congo (RDC) qui bénéficient du soutien nutritionnel des salésiens.

Advertisement

"Les jeunes bénéficiant de cette alimentation sont âgés de 6 à 22 ans. Beaucoup d'entre eux sont dans des écoles secondaires et des collèges, ainsi que 82 jeunes salésiens étudiant à Don Bosco Kansebula. Les mères célibataires des villages ont également reçu ce don", indiquent les responsables des SDB à propos de l'initiative salésienne basée à Lubumbashi.

Ils ajoutent : "L'objectif était de fournir une alimentation continue et équilibrée aux jeunes salésiens et aux autres jeunes vulnérables."

Les responsables des SDB affirment également que le centre Don Bosco Kansebula a fourni aux jeunes salésiens une éducation philosophique et leur a également donné un abri et un soutien nutritionnel pendant leur séjour à l'école.