Advertisement

Connaître les limites des patients, gagner leur cœur : Un évêque catholique ougandais aux étudiants en médecine

Mgr Matthias Ssekamanya lors de la 6e cérémonie de remise des diplômes de l'école des sciences de la santé St. Francis (SFRASH) dans le diocèse catholique ougandais de Lugazi. Crédit : Ugandan Catholics Online Mgr Matthias Ssekamanya lors de la 6e cérémonie de remise des diplômes de l'école des sciences de la santé St. Francis (SFRASH) dans le diocèse catholique ougandais de Lugazi. Crédit : Ugandan Catholics Online

Un évêque catholique ougandais a, lors d'une cérémonie de remise de diplômes, exhorté les diplômés en médecine à s'efforcer de gagner le cœur de leurs patients à l'exemple de la personne de Jésus-Christ.

Dans son homélie prononcée lors de la 6e cérémonie de remise des diplômes de l'école des sciences de la santé St. Francis (SFRASH) dans le diocèse catholique ougandais de Lugazi, Mgr Matthias Ssekamanya a encouragé les diplômés à connaître les limites de leurs patients afin de les libérer de "leurs misères et de leurs douleurs".

"Nos diplômés, obtenez le cœur de ceux que vous allez traiter. Connaissez leur douleur et leurs limites et libérez-les de la douleur", a déclaré Mgr Ssekamanya lors de la cérémonie de remise des diplômes du jeudi 24 novembre.

L'évêque émérite du diocèse de Lugazi a ajouté : "La majorité de nos populations sont pauvres et ce sont ces personnes que vous allez servir. En tant que travailleurs, vous allez aider ces personnes, les soulager de leurs misères et de leurs douleurs."

Réfléchissant à la manière dont Jésus interagissait avec ceux qui étaient discriminés en raison de leur statut socio-économique, il a exhorté les diplômés à imiter la bonté du Christ envers les personnes en détresse, y compris les pauvres.

Advertisement

"Je dis cela pour vous appeler, vous, les travailleurs médicaux sortants, à avoir l'esprit du Christ, qui est l'amour et la sympathie", a-t-il dit, ajoutant : "Jésus lui-même a guéri les gens en étant d'abord gentil avec eux. Qu'il en soit de même pour vous".

L'évêque ougandais a ensuite plaidé en faveur d'un cœur compatissant, en déclarant : "Je pense que sur le plan psychologique, on vous apprend à entrer dans l'esprit d'une personne malade, à savoir ce qu'elle ressent ; soyez donc gentils, sympathiques dans votre cœur."

Les diplômés en médecine, a-t-il ajouté, "doivent encore relever le défi de s'habituer psychologiquement à entrer dans l'esprit des personnes que vous traitez. Faites-leur voir que vous savez ce qu'ils vivent."

"Lorsque vous serez sur le terrain, là où vous travaillerez. la façon dont vous recevrez un patient ; la façon dont vous lui parlerez aura beaucoup d'importance et cela fera également la promotion de votre établissement et de vous-même", a déclaré l'évêque de 86 ans lors de l'événement du 24 novembre dans l'établissement privé qui a été créé en 2013.

Dans son homélie, Mgr Ssekamanya a également souligné la valeur de la prière et a exhorté les diplômés à adopter une vie de solidarité dans la prière.

More in Afrique

"Quoi que vous fassiez, priez d'abord. Jésus lui-même a passé 40 jours à prier avant de commencer son travail afin que sa mission soit fructueuse", a déclaré l'évêque catholique qui a commencé son ministère épiscopal en tant qu'évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Kampala en Ouganda en juin 1985.

Il a ajouté : "Lorsque vous allez au travail, tout d'abord, agenouillez-vous et priez pour obtenir le pouvoir de guérison. N'oubliez jamais votre devoir envers Dieu et votre pays grâce à vos excellents services".

Il a exhorté les diplômés à garder à l'esprit que leur profession sera confrontée à des défis. L'évêque ougandais a déclaré : "Vous serez tentés d'abandonner, de gâcher votre joie ou de gagner de l'argent par des moyens contraires à l'éthique, mais ce n'est pas votre mission".

Il a ajouté : "Connaissez votre mission et cela fera honneur à votre famille, à votre école et à vos collègues de travail."

En tant qu'ambassadeurs de SFRASH à travers le monde, le chef de l'Église catholique a déclaré que les diplômés devront faire attention à leurs comportements respectifs, qui, selon lui, sont très essentiels car le comportement détermine la réputation individuelle.

Advertisement

"Je prie pour que, où que vous alliez, ayez l'attitude d'un bon médecin afin que les gens parlent bien de vous et que vous attiriez les bénédictions de Dieu. Je prie également pour qu'en vous occupant des autres, vous n'oubliiez pas la santé de votre esprit, de votre âme et de votre corps", a déclaré Mgr Ssekamanya lors de l'événement du 24 novembre.