Advertisement

L'année ecclésiastique prévue dans le diocèse de Mansa, en Zambie, sera consacrée au "soin de la Terre Mère"

La direction du diocèse de Mansa en Zambie a choisi "le soin et la protection de la Terre Mère" comme thème de la nouvelle "année ecclésiastique" qui sera lancée au début de la deuxième partie de l'Avent 2022.

Dans sa déclaration du dimanche 27 novembre obtenue par ACI Afrique, l'Ordinaire local du diocèse zambien indique que le thème de l'initiative d'un an qui se terminera le 26 novembre 2023 trouve son inspiration dans la lettre encyclique du Pape François sur le soin de notre maison commune, Laudato Si'.

Dans la déclaration, Mgr Patrick Chilekwa Chisanga déclare "l'Année diocésaine du soin et de la protection de la Terre Mère, notre maison commune, comme thème pastoral de cette année ecclésiastique, qui sera lancée le samedi 17 décembre 2022 à la Curie diocésaine avec une procession vers la cathédrale pour la célébration de l'Eucharistie".

Mgr Chisanga ajoute : "Ce thème pastoral s'inspire principalement de la lettre encyclique du pape François (2015) sur le soin de notre maison commune, populairement connue sous le nom de Laudato Si'."

"Alors que nous commençons cette année ecclésiastique au cours de laquelle notre diocèse s'engage à prendre soin et à protéger la Terre Mère, puisse Dieu être effectivement loué à travers chaque élément de la création", dit-il encore dans sa déclaration de trois pages diffusée le premier dimanche de l'Avent 2022.

Advertisement

L'évêque catholique zambien affirme que le thème vise à promouvoir la responsabilité commune de prendre soin de la création de Dieu que Notre Père a accordée à l'humanité après la création, comme indiqué dans la Genèse.

Il ajoute que le thème vise à renforcer la responsabilité de l'humanité "par la sensibilisation et l'action délibérée pour prévenir toute dégradation supplémentaire de la planète Terre, notre maison commune et unique."

Le membre de l'Ordre des Frères Mineurs Conventuels (OFM Conv.) fait référence au Cantique des Créatures de Saint François d'Assise, à l'origine de la phrase "Laudato Si'" et appelle à "prendre conscience de la connexion intime avec l'ensemble de l'ordre créé avec Dieu comme source originelle et Père commun".

"Considérer la création uniquement en termes d'écologie, de nature, de botanique et de biologie, c'est nous voir à part de la création de Dieu plutôt que de faire partie de sa création", dit-il.

Il ajoute : "J'espère que le thème pastoral que j'ai annoncé nous entraînera plus profondément dans une communion fraternelle avec l'ensemble de la création et fera de nous des intendants plus responsables et plus attentifs de ce don de Dieu qu'est notre planète Terre commune."

More in Afrique

L'évêque catholique de 51 ans, qui est à la tête du diocèse de Mansa depuis son ordination épiscopale en février 2014, affirme que ce thème doit être appliqué concrètement en plantant des arbres et non en les coupant pour faire du charbon de bois.

Il poursuit, "jeter les déchets, en particulier les matières plastiques uniquement dans des endroits désignés, ne pas gaspiller l'eau, éteindre les lumières et les appareils électriques inutiles lorsqu'ils ne sont pas utilisés" sont d'autres façons de mettre le thème en action.

Mgr Chisanga affirme également que "n'utiliser que des méthodes de pêche autorisées et permettant l'élevage, l'agriculture de conservation et l'utilisation d'engrais organiques plutôt que chimiques" contribueront à un environnement plus sûr.

L'évêque de Mansa affirme que la région zambienne de Luapula est l'une des régions du monde qui n'a pas été épargnée par les effets du changement climatique.

"Les phénomènes météorologiques imprévisibles tels que les températures extrêmes, les inondations et les sécheresses deviennent un phénomène fréquent chaque année", déplore-t-il.

Advertisement

L'Ordinaire local du diocèse de Mansa affirme que grâce à des efforts conjoints, la tendance négative de la Terre Mère peut être inversée pour retrouver sa "beauté et sa splendeur originelles en tant que havre de paix et de tranquillité pour l'humanité."

"Le pape François nous rappelle qu'en tant que gardiens de la création de Dieu, nous sommes appelés à faire de la terre un beau jardin pour la famille humaine", dit-il, et il ajoute : "Lorsque nous détruisons nos forêts, ravageons nos sols et polluons nos plans d'eau, nous trahissons ce noble appel."

Dans sa déclaration du 27 novembre, Mgr Chisanga réfléchit également à l'Année ecclésiastique qu'il a déclarée et qui se poursuivra jusqu'à la prochaine solennité du Christ Roi, le 26 novembre 2023, et exhorte le peuple de Dieu placé sous sa responsabilité pastorale à organiser des sessions d'étude sur l'Évangile de saint Matthieu pour en tirer des bénéfices spirituels.

"Afin de tirer tous les bénéfices spirituels de ce premier livre du Nouveau Testament au cours de cette année liturgique, j'encourage les petites communautés chrétiennes, les mouvements laïcs et les familles à organiser des sessions d'étude sur ce livre", explique-t-il.

Il ajoute : "Que les individus prennent l'initiative de faire des recherches personnelles sur l'Évangile de Matthieu. Il a été demandé au Bureau pastoral, par l'intermédiaire du coordinateur biblique, de faciliter la préparation de matériel d'étude et de réflexion ainsi que de programmes à présenter sur notre station de radio."