Advertisement

Les sociétés civiles zambiennes veulent que le FMI fournisse des "informations détaillées" sur la restructuration de la dette

Les responsables de l'Alliance pour la dette de l'Organisation de la société civile (OSC) espèrent que le Fonds monétaire international (FMI) profitera de la visite de son directeur général en Zambie "pour fournir des informations détaillées" sur le processus de restructuration de la dette du pays.

Dans une déclaration lue par le président de l'Alliance pour la dette des OSC, le père Alex Muyebe, les responsables affirment que la visite de Kristalina Georgieva, du 21 au 23 janvier, est un bon geste qui pourrait permettre de débloquer les goulets d'étranglement dans la résolution de la dette zambienne.

"Nous espérons que cette visite permettra au FMI de fournir des informations détaillées sur la situation actuelle de la restructuration de la dette en Zambie", déclarent les responsables des organisations, dont le Jesuit Centre for Theological Reflection (JCTR) et Caritas Zambie, dans leur communiqué du vendredi 20 janvier.

Ils disent qu'ils s'attendent également à ce que la visite soit l'occasion de publier une "analyse comparative de pays similaires chargés de dettes".

Les représentants des sociétés civiles espèrent également que le FMI fournira des indications sur la manière dont les gouvernements peuvent traiter au mieux la lassitude des citoyens à l'égard des réformes.

Advertisement

La visite de Mme Georgieva "devrait également être l'occasion pour le gouvernement de faire le point sur la mise en œuvre du programme de la facilité élargie de crédit (FEC) du FMI qui a été accordée l'année dernière", ajoutent-ils.

Les représentants des sociétés civiles et confessionnelles ajoutent qu'ils s'attendent à ce que le gouvernement zambien, le FMI et les OSC s'engagent davantage dans la mise en œuvre de la FEC.

L'ECF est un programme du FMI qui fournit une assistance aux pays ayant des dettes prolongées et rencontrant des difficultés à les payer.

En août de l'année dernière, le FMI a approuvé une FEC de 1,3 milliard de dollars US pour aider la Zambie à rétablir sa stabilité macroéconomique et à promouvoir la croissance économique après que le pays ait fait défaut sur sa dette extérieure en 2020.

Dans leur déclaration du 20 janvier, les responsables de l'alliance qui regroupe les OSC zambiennes travaillant sur les questions liées à la dette affirment que la visite de la directrice générale du FMI est "une preuve de confiance dans les progrès réalisés jusqu'à présent par la Zambie en matière de gestion de la dette et de l'économie".

More in Afrique

Elles expriment également l'espoir que la visite de Mme Georgieva dans ce pays d'Afrique australe donnera des assurances quant à l'engagement du FMI à assurer la restructuration de la dette de la Zambie.

Les responsables de l'Alliance de la dette des OSC se disent optimistes quant à la nouvelle table ronde mondiale sur la dette souveraine proposée par le FMI, qui réunit les créanciers et certains pays emprunteurs, et qui "donne l'espoir de réduire le délai de restructuration de la dette".

La table ronde des créanciers devrait se réunir pour la première fois en février 2023, en marge de la réunion des ministres des finances du G20 en Inde.