Un frère capucin kenyan basé aux Etats-Unis dénonce l'utilisation de son image pour un prêtre testé positif au COVID-19.

Le père Robert Onyango Sewe, frère capucin franciscain d'origine kenyane, dont la photo a été utilisée par de nombreux médias au Kenya pour raconter l'histoire du prêtre kenyan qui fait partie des 26 personnes infectées par le COVID-19 dans la nation d'Afrique de l'Est.
Credit: ACI Afrique

Un frère capucin franciscain né au Kenya et basé aux États-Unis a déploré l'utilisation de sa photo par de nombreux médias au Kenya pour raconter l'histoire du prêtre kenyan qui fait partie des 26 personnes de la nation d'Afrique de l'Est infectées par le COVID-19, la maladie causée par le coronavirus.

"Je tiens à préciser que je suis le père Robert Onyango Sewe, un frère franciscain capucin et que je suis actuellement basé aux États-Unis d'Amérique. Je suis attristé et choqué d'apprendre que ma photo et mon nom sont en vogue dans les médias sociaux pour de mauvaises raisons", a déclaré le frère dans un message vidéo et confirmé à l'ACI Afrique dans une interview téléphonique mardi 24 mars.

Il a identifié K24 TV, une chaîne de télévision kenyane connue pour avoir été la première à diffuser en direct des programmes sur Internet, et un post de Yassin Juma sur Facebook parmi les forums où sa photo a été utilisée pour raconter l'histoire du Père Richard Oduor qui a récemment été testé positif à COVID-19.

Faisant particulièrement référence à Yassin Juma, le père Robert a déclaré dans la vidéo de 1 min 28 sec. : "Je ne sais pas qui est le blogueur, mais je lui demande de retirer cette photo avec effet immédiat et de s'excuser".

"Mes chers amis, c'est la plus grande escroquerie à laquelle j'ai jamais assisté dans ma vie", a déclaré dans sa vidéo l'ecclésiastique capucin qui est actuellement basé au Canada, en Californie, au lycée St Francis, et il a ajouté : "J'intente une action en justice sévère contre le blogueur, quel qu'il soit".

"K24 TV a également utilisé ma photo et elle est toujours sur leur forum en ligne", a déclaré le père Robert à ACI Africa et a ensuite partagé le lien You Tube où sa photo apparaît plusieurs fois dans un reportage de 4 minutes et 17 secondes raconté par Apollo Kamau.

"A une époque où ce coronavirus est tellement stigmatisé, utiliser ma photo a des conséquences néfastes tant au Kenya, en Afrique qu'ici aux Etats-Unis", a déclaré le père Robert à ACI Africa, ajoutant que de nombreuses personnes l'ont contacté pour lui faire part de leurs inquiétudes concernant sa situation sanitaire.

Le frère capucin kenyan de 45 ans, qui s'est rendu aux États-Unis en août dernier, a exprimé sa "solidarité avec les victimes du coronavirus" et a promis ses prières à tous ceux qui sont touchés par la COVID-19 dans le monde.

Pendant ce temps, les frères capucins de Nairobi, la capitale du Kenya, ont prévu de s'occuper de la procédure au nom du père Robert, le père Charles Odhiambo ayant déclaré à ACI Afrique, mardi 24 mars, que le bureau basé à Westlands était en train de rédiger une lettre sur la question.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]