L'archidiocèse de Juba, au Soudan du Sud, suspend les messes publiques dû au COVID-19 dans les pays voisins

Dans un souci de respecter les directives du gouvernement du Soudan du Sud visant à mettre fin aux rassemblements sociaux afin d'empêcher l'apparition de COVID-19 dans ce pays d'Afrique de l'Est, qui n'a pas encore enregistré de cas de ce virus mortel, l'archidiocèse catholique de Juba a annoncé la fermeture de toutes les institutions gérées par les catholiques dans le seul siège métropolitain du pays.

"En réponse aux directives de S. E. Salva Kiir Mayardit, le Président de la République du Soudan du Sud, sur les mesures préventives contre le Covid-19 (Coronavirus), l'administration de l'Archidiocèse catholique de Juba ordonne par la présente la fermeture de toutes les églises, écoles et institutions", peut-on lire dans une partie de la lettre de l'Archidiocèse datée du lundi 23 mars.

Signé par le secrétaire général de l'archidiocèse, le père Samuel Abe Joseph, la lettre indique que les institutions opérant dans l'archidiocèse catholique de Juba resteraient inaccessibles pendant une période d'un mois.

"Pendant cette période, il est conseillé aux prêtres et aux évêques de célébrer la Sainte Messe en privé", a ordonné le clerc sud-soudanais. 

Les institutions ecclésiastiques et les compagnies aériennes de ce pays d'Afrique de l'Est se conforment à la directive des dirigeants politiques concernant les vols et les rassemblements respectivement, comme mesure pour se protéger du virus mortel.

Le comité de 16 membres du groupe de travail de haut niveau du Soudan du Sud sur la pandémie COVID-19 a annoncé lundi 23 mars la décision de fermer l'aéroport international de Juba et toutes les frontières de Juba.

"Tous les vols internationaux à destination et en provenance de l'aéroport international de Juba sont priés de cesser leurs opérations avant le 24 mars 2020 à minuit", peut-on lire dans le communiqué vu par ACI Afrique.

Les exceptions à la fermeture sont les vols de fret alimentaire, les avions en état d'urgence, les vols passant dans l'espace aérien, les opérations d'aide humanitaire, les aérodromes de dégagement identifiés dans le plan de vol et les atterrissages techniques dans lesquels les passagers ne débarqueront pas. 

Le gouvernement du Soudan du Sud a également fermé tous les points de passage de la frontière impliquant des bus de passagers et des véhicules, n'autorisant que les bus de marchandises, les camions de nourriture et les réservoirs de carburant.

Suivant les mêmes directives, le Primat de l'Eglise épiscopale du Soudan du Sud (ECSS) et l'évêque métropolitain du diocèse de Juba, Justine Badi Arama, ont annoncé la suspension de toutes les activités de l'Eglise pour le mois à venir, afin de prévenir la propagation de COVID-19 avant qu'un cas de cette maladie mortelle ne soit signalé dans le pays.

"Tous les chrétiens devraient rester à la maison et prier avec leur propre famille jusqu'à ce que le gouvernement nous dise qu'il est sûr de se réunir à nouveau", a déclaré l'évêque Justine Badi Arama de l'ECSS dans sa lettre du lundi 23 mars.

Jusqu'à présent, la nation riche en pétrole, déchirée par la guerre, n'a signalé aucun cas de COVID-19 mais les pays voisins de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) tels que l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda et le Kenya ont confirmé des cas d'infection. 


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]