Advertisement

Nigeria : Un moine enlevé retrouvé mort, son corps jeté dans la rivière

Crédit : Monastère bénédictin, Eruku Crédit : Monastère bénédictin, Eruku

Le frère Godwin Eze, un moine nigérian qui avait été enlevé avec deux autres personnes du monastère bénédictin d'Eruku, dans le diocèse catholique d'Ilorin, au Nigeria, a été tué.

Dans une note partagée avec ACI Afrique le mardi 24 octobre, l'administrateur diocésain d'Ilorin, le père Anselm Pendo Lawani, déclare que le frère Godwin, qui a été enlevé le 17 octobre avec le frère Anthony Eze et le frère Peter Olga, a été tué. Anthony Eze et Peter Olarewaju, a été brutalement assassiné.

D'autres sources ont expliqué que les ravisseurs ont tiré sur le frère Godwin et "ont jeté son corps sans vie dans la rivière".

Auparavant, le diocèse catholique nigérian avait annoncé la libération des Frères Anthony et Peter, postulants au monastère bénédictin, et lancé un appel à la prière pour le Frère Godwin, novice de l'institution catholique.

Dans la note du 24 octobre, le père Anselm déclare : "Je tiens à remercier tous et chacun pour vos prières collectives au cours des derniers jours pour la libération en toute sécurité de nos frères ; Fr. Anthony Eze et Fr. Peter Olarewaju. Nous remercions Dieu d'avoir répondu à nos prières".

Advertisement

"Cependant, nous sommes attristés par la nouvelle du meurtre horrible du troisième frère, Godwin Eze, entre les mains des ravisseurs. Que Dieu accorde le repos éternel à son âme, la consolation aux membres de sa famille immédiate et à nous tous qui pleurons sa disparition", ajoute le responsable du diocèse d'Ilorin.

Dans une interview accordée à ACI Afrique, le père Joseph Ekesioba, ancien directeur des novices du monastère bénédictin, a déclaré que le frère Godwin avait été abattu par des bandits peuls un jour après l'enlèvement.

"J'ai discuté avec l'un de nos frères qui a été libéré et il m'a dit que Godwin avait été abattu mercredi (18 octobre) dans la nuit. Les ravisseurs ont emmené nos trois frères au bord d'une rivière et ont abattu le frère Godwin. Ils ont ensuite jeté son corps sans vie dans la rivière", a déclaré le père Joseph lors de l'interview du mardi 24 octobre.

Il a ajouté : "Après avoir tué Godwin, les ravisseurs ont emmené les frères Peter et Anthony dans la forêt où ils les avaient cachés et ont continué à les menacer, leur disant qu'ils seraient également tués. Heureusement, les deux ont été libérés samedi soir (21 octobre)".

Le Père Joseph a déclaré que le monastère organisait des recherches pour récupérer le corps du Frère Godwin dans la rivière.

More in Afrique

Il a déclaré à ACI Afrique que le monastère avait été contraint de prendre des mesures drastiques à la suite de l'enlèvement du 17 octobre.

"Nous avons dû reloger nos frères dans un endroit plus sûr car nous continuons à recevoir des menaces d'attaques", a-t-il déclaré.

Le diocèse catholique d'Ilorin dessert l'État de Kwara, qui est bordé à l'est par l'État de Kogi, au nord par l'État du Niger et au sud par les États d'Ekiti, d'Osun et d'Oyo.

Certains de ces États nigérians, notamment les États de Kogi et du Niger, continuent de subir des attaques, qui seraient perpétrées par des bergers peuls armés et d'autres bandits.

Un rapport d'Intersociety publié en avril indiquait que plus de 150 personnes avaient été massacrées dans les régions chrétiennes de l'État du Niger en l'espace de 100 jours seulement.

Advertisement