Advertisement

Le cardinal Parolin représentera le pape François à la conférence sur le climat

Cardinal Pietro Parolin. | Claude Truong-Ngoc via Wikimedia Commons (CC BY-SA 4.0). Cardinal Pietro Parolin. | Claude Truong-Ngoc via Wikimedia Commons (CC BY-SA 4.0).

Le secrétaire d'État du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin, dirigera la délégation du Vatican à la conférence sur le climat COP28 à la place du pape François, qui poursuit sa convalescence après une infection bronchique aiguë.

"Je peux confirmer que le cardinal secrétaire d'État, Pietro Parolin, présidera la délégation du Saint-Siège déjà présente à Dubaï à l'occasion de la COP28 pour apporter, le samedi 2 décembre, la contribution que le Saint-Père aurait souhaité apporter", a déclaré le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni, dans un communiqué publié vendredi.

La conférence a débuté jeudi et se terminera le 12 décembre.

Dans les jours qui ont précédé l'annonce, M. Parolin a laissé entendre qu'il se rendrait à la conférence, en déclarant aux journalistes rassemblés dans la chambre basse du Parlement italien : "J'ai l'habitude de participer à toutes les conférences, à commencer par celle de Paris et toutes les autres, et je pense que j'irai aussi cette fois-ci, mais en raccourcissant évidemment mon séjour.

"Il y a une délégation qui reste pendant les deux semaines de travaux ; moi, je ne participerais qu'à la première partie des travaux", a ajouté M. Parolin.

Advertisement

Le Vatican a annoncé mardi qu'il annulait le voyage du souverain pontife âgé de 86 ans à Dubaï, à la demande de ses médecins. Le pape lutte depuis la semaine dernière contre une légère grippe et des symptômes persistants de cette maladie.

François a déclaré jeudi qu'il luttait toujours contre une infection bronchique aiguë résultant de l'infection grippale. Le Vatican a ensuite indiqué que l'état de santé du pape s'améliorait, bien qu'il soit toujours sous traitement antibiotique par voie intraveineuse.

"Comme vous le voyez, je suis vivant. Le médecin ne m'a pas laissé aller à Dubaï. La raison en est qu'il y fait très chaud et que l'on passe de la chaleur à l'air conditionné", a expliqué le pape François aux participants d'un séminaire sur l'éthique de la santé organisé au Vatican le 30 novembre.

Le pape François a fait part de ses espoirs pour la conférence dans un message publié jeudi sur X.

"Que les participants à la #COP28 soient des stratèges qui se concentrent sur le bien commun et l'avenir de leurs enfants, plutôt que sur les intérêts particuliers de certains pays ou entreprises. Qu'ils démontrent la noblesse de la politique et non sa honte", a-t-il déclaré.

More in Afrique

Que les participants à la #COP28 soient des stratèges qui se concentrent sur le bien commun et l'avenir de leurs enfants, plutôt que sur les intérêts particuliers de certains pays ou entreprises. Qu'ils démontrent la noblesse de la politique et non sa honte.

- Pape François (@Pontifex) 30 novembre 2023

La Conférence des parties est un sommet annuel des Nations unies sur le changement climatique, organisé depuis 1995, qui réunit des États et des acteurs non étatiques afin de discuter de la réalisation des objectifs actuels en matière de réduction des émissions de carbone et de lancer des initiatives.

Les participants sont les pays signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). L'une des principales réalisations de la COP a été la ratification de l'accord de Paris sur le climat lors de la COP21 en 2015.

M. Parolin prononcera samedi les remarques préparées à l'origine pour le pape. Le lendemain, il présidera l'inauguration d'un pavillon interreligieux aux côtés du cardinal espagnol Miguel Ángel Ayuso Guixot, spécialiste de l'islam et actuel préfet du dicastère pour le dialogue interreligieux.

C'est la première fois qu'un pavillon interreligieux sera présent à la conférence. Accueilli par le Conseil musulman des anciens, le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), la présidence de la COP28 et un ensemble d'autres partenaires confessionnels, le pavillon proposera plus de 65 sessions destinées aux "représentants religieux et autres représentants de la société civile, aux peuples autochtones, aux scientifiques, aux jeunes et aux dirigeants politiques", selon le site web du pavillon.

Advertisement