Advertisement

Un grand séminaire au Cameroun salué pour sa formation de "vrais pasteurs d'âmes"

Quelques évêques catholiques du Cameroun lors de la célébration du jubilé d'or du Grand Séminaire Saint-Thomas d'Aquin de Bambui (STAMS), le 1er décembre 2023. Crédit : Archidiocèse de Bamenda Quelques évêques catholiques du Cameroun lors de la célébration du jubilé d'or du Grand Séminaire Saint-Thomas d'Aquin de Bambui (STAMS), le 1er décembre 2023. Crédit : Archidiocèse de Bamenda

Le grand séminaire Saint-Thomas d'Aquin de Bambui (STAMS), dans l'archidiocèse catholique de Bamenda au Cameroun, a été félicité pour avoir produit de "véritables pasteurs d'âmes" au cours de ses 50 années d'existence.

Dans son homélie lors de la célébration du jubilé d'or de la STAMS le vendredi 1er décembre, l'archevêque de Bamenda, Mgr Andrew Fuanya Nkea, a déclaré : "Au cours des 50 dernières années, ce qui a été planté comme une graine de moutarde est devenu un grand arbre".

"En commençant par les 12 premiers séminaristes, ce séminaire a admis, au cours des 50 dernières années, 1 355 étudiants, dont 791 ont été ordonnés prêtres et 52 diacres, soit un total de 843 membres du clergé", a déclaré Mgr Nkea au cours de la messe présidée par Mgr José Avelino Bettencourt, nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale.

Il a ajouté : "Ce séminaire a également produit des laïcs dévoués et engagés qui sont de bons citoyens, des parents responsables et des chrétiens pratiquants".

"Pendant ces 50 années, ce séminaire a formé des prêtres à l'exemple du Christ et de véritables pasteurs d'âmes pour le ministère de l'enseignement, de la sanctification et de la direction du peuple de Dieu", a déclaré l'archevêque catholique camerounais.

Advertisement

Il a poursuivi en disant : "Ce séminaire a produit de nombreux saints prêtres, de très brillants universitaires qui ont excellé dans le ministère pastoral et les apostolats académiques dans le monde entier".

"Le travail des plus de 800 prêtres qui ont été ordonnés dans ce séminaire a été très fructueux. Chaque diocèse de ce pays peut se vanter d'avoir un prêtre issu de ce séminaire", a déclaré l'archevêque de Bamenda, également président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC), lors de la célébration eucharistique sur le campus de la STAMS.

L'archevêque catholique qui a commencé son ministère épiscopal dans le diocèse de Mamfe au Cameroun en tant qu'évêque coadjuteur en août 2013 a également déclaré : "Ce séminaire n'aurait jamais survécu à ces 50 ans sans le soutien des communautés chrétiennes locales au sein de la province ecclésiastique de Bamenda."

Il a remercié le peuple de Dieu dans la province ecclésiastique de Bamenda pour son dévouement, ses sacrifices et sa générosité afin d'assurer la subsistance matérielle du grand séminaire.

Le STAMS a été fondé en 1973 sous la direction de feu l'évêque Pius Suh Awa et de feu l'archevêque Paul Mbiybe Verdzekov.

More in Afrique