Advertisement

Burkina Faso : Levée des mesures anti-Covid-19 dans les églises catholiques

La cathédrale Notre-Dame de l'Immaculation Conception à Ouagadougou. | Rita Willaert via Flickr (CC BY-NC 2.0). La cathédrale Notre-Dame de l'Immaculation Conception à Ouagadougou. | Rita Willaert via Flickr (CC BY-NC 2.0).

Les évêques catholiques du Burkina Faso ont levé les restrictions imposées par le COVID-19 lors des célébrations eucharistiques dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Dans un communiqué publié mercredi 29 novembre, les membres de la Conférence des évêques catholiques du Burkina Faso et du Niger (CEBN) ont remercié Dieu "qui a exaucé les prières de ses enfants en les préservant de cette pandémie".

"Nous, évêques du Burkina Faso, avons discuté des mesures anti-COVID qui avaient été prises pour nos assemblées liturgiques et autres activités pastorales ou spirituelles lors de nos assemblées plénières de juin et novembre 2023 et avons décidé de lever ces mesures à compter du jeudi 30 novembre 2023", ont déclaré les membres de la CEBN.

Ils ont ajouté : "Chaque Ordinaire local est responsable de la communication de la présente décision à ses fidèles et de son application dans la circonscription ecclésiastique dont il a la charge."

Les évêques catholiques ont encouragé les fidèles à "toujours respecter les consignes d'hygiène".

Advertisement

Les membres du CEBN ont imploré : "Prions sans cesse pour qu'Il apporte l'unité et la paix à notre pays. Que l'intercession de la Bienheureuse Marie et de Saint Joseph, son très chaste Époux, nous obtienne une année pastorale fructueuse".

Les restrictions liées au COVID-19 au Burkina Faso étaient en place depuis mars 2020, au plus fort de la pandémie.

Le gouvernement burkinabé a levé les restrictions liées au COVID-19 en juin de cette année, citant une "diminution du nombre de cas et de décès dans notre pays", ont déclaré les évêques.

"Lors du Conseil des ministres du 7 juin 2023, le gouvernement du Burkina Faso a levé les mesures obligatoires d'hygiène, de prophylaxie et de restriction de liberté prises dans le cadre de la riposte à la pandémie de COVID-19, compte tenu de la diminution du nombre de cas et de décès dans notre pays", ont déclaré les évêques catholiques.

En mai 2023, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déclaré que le Covid-19 ne constituait plus une urgence de santé publique de portée internationale.

More in Afrique